Politique › Institutionnel

Cameroun: au moins six morts dans un autre attentat suicide

Il s’agit du troisième acte terroriste visant des mosquées dans l’Extrême Nord du pays depuis le début 2016, ont déclaré lundi un responsable administratif et une source sécuritaire

Au moins six personnes ont été tuées dans un attentat suicide, attribué à Boko Haram, dans une mosquée de l’Extrême Nord camerounais, ont déclaré lundi, 18 janvier 2016, un responsable administratif et une source sécuritaire locaux.

«Une forte explosion a eu lieu dans la mosquée de Nguetchewe, située dans département du Mayo Tsanaga (Extrême-Nord), lundi, vers 5h00 (04h00 Gmt), lors de la première prière de la journée», a déclaré Alfred Mbadi, Commandant de la brigade de gendarmerie dans ce département.

Cette information a été confirmée par Ouhé Kolandi, sous-préfet du Mayo Moskota (localité où se trouve la mosquée).

« Au moins six personnes ont trouvé la mort dans l’explosion déclenchée par un kamikaze qui s’est introduit dans la mosquée en s’infiltrant parmi les fidèles », a précisé cette même source, ajoutant qu’il s’agit « certainement d’un élément du groupe terroriste nigérian Boko Haram ».

«L’explosion a été si forte qu’elle a détruit une partie des murs de la mosquée», a, pour sa part, Ali Blama, le prédicateur de la mosquée visée par l’attaque.

« Nous avons retiré six corps des décombres ainsi que plusieurs blessés qui ont été transportés vers l’hôpital le plus proche », a-t-il ajouté sans donner plus de détails sur le nombre de blessés.

Il s’agit du troisième attentat-suicide visant des mosquées dans l’Extrême Nord depuis le début de 2016.

La semaine dernière, un autre attentat du même genre a visé la mosquée de Kouyapé (Extrême-Nord), faisant 13 morts et un blessé.


Droits réservés)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé