Politique › Judiciaire

Cameroun : Ayah Paul envoyé à la retraite

Ayah Paul attend toujours l'ouverture de son procès©Droits réservés

Yap Abdou, ancien président du Tribunal criminel spécial, devient le premier avocat général de la Cour suprême.

Ayah Paul Abine a eu une dure journée hier. Dans l’après-midi, son fils, Ayah Ayah Abine, 34 ans, a été interpelé au Tribunal militaire de Yaoundé. Il aurait été arrêté parce que surpris en train de prendre des photos à l’extérieur de la salle d’audience. Il aurait ensuite été conduit à la compagnie de gendarmerie située non loin du Secrétariat d’Etat à la défense. Aux dernières nouvelles, il serait toujours en détention.

Toujours hier, Ayah Paul Abine a perdu le poste qu’il occupait à la Cour suprême du Cameroun. En effet, à l’issue du conseil supérieur de la magistrature présidé par le chef de l’Etat, il a été remplacé par Yap Abdou, alors président du Tribunal criminel spécial. Ayah Paul Abine était, depuis 2014, le premier avocat général de la Cour suprême. Paul Biya l’envoie à la retraite.

C’est depuis sa cellule du Secrétariat d’Etat à la défense que le magistrat a accusé le coup de ces nouvelles. Il y est détenu depuis janvier 2017 et attend l’ouverture de son procès. Depuis plusieurs semaines, sa famille craint pour son état de santé qui se dégrade. Des rumeurs ont même annoncé sa mort il y a quelques jours.

Ayah Paul Abine a créé une vive polémique lorsqu’il a démissionné du Rdpc, alors qu’il siégeait à l’Assemblée nationale pour le compte du parti au pouvoir. Il a ensuite formé son propre parti politique, le Pap, sous lequel il a fait acte de candidature à la présidentielle de 2011.



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé