Politique › Judiciaire

Cameroun : Ayuk Tabe et ses compagnons font appel de leur condamnation

(c) Droits réservés

Les leaders ambazoniens ont interjeté appel le 26 août dernier pour tenter de faire annuler la condamnation à la prison à vie prononcée par le Tribunal militaire de Yaoundé.

Julius Ayuk Tabe et neuf autres membres du premier gouvernement intérimaire de l’Etat immatériel d’ambazonie contestent le verdict prononcé le 20 août dernier par le Tribunal militaire de Yaoundé. Lequel les condamne à la prison à vie pour terrorisme, sécession, apologie des actes de terrorisme, hostilité à la patrie, recrutement de personnes en vue des actes de terrorisme, révolution, bandes armées, insurrection, atteintes à la sureté de l’Etat et propagation de fausses nouvelles.

Ils ont saisi la Cour  d’appel du Centre aux fins de faire annuler le verdict annoncé au terme d’une audience de 17 heures qui avait permis d’auditionner et d’examiner les preuves du ministère public.

Le procès avait été conclu sans que la défense ne procède à un contre-interrogatoire des témoins ni à une contre-expertise des pièces à conviction constituées de documents, d’ordinateurs, etc. La partie était engagée dans une procédure en récusation des magistrats et avaient maintes fois demandé un report du procès. Face à un refus de la Cour, le conseil de la défense s’était en partie déconstitué.

Lire aussi : Défense des leaders ambazoniens : des avocats  jettent l’éponge après une vive polémique



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé