Société › Education

Cameroun-baccalauréat ESG : près de 140 000 candidats sont face aux épreuves écrites

En salle; lors d'un examen officiel (c) Droits réservés

Les élèves des classes de terminale de l’enseignement secondaire général composent les épreuves écrites dès ce 30 mai 2022.

 

 

Au total 137 541 élèves frappent aux portes du supérieur dans les dix régions du Cameroun, selon les statistiques de l’Office du baccalauréat du Cameroun (Obc). Ils sont face aux épreuves écrites depuis ce lundi 30 mai au matin. Il s’agit des  candidats des séries A, ABI, C, D, E et TI qui ont jusqu’au samedi 04 mai pour donner le meilleur d’eux afin de garantir leur admission au supérieur.

Sur l’ensemble du territoire camerounais, l’Obc a mis en place 536 sous-centres d’examens pour permettre  à tous ces candidats de présenter leur examen. Dans la région de l’Ouest, plus de 20 000 candidats composent dans 57 sous-centres. la région du Centre compte 47 274 candidats et celle du Littoral, un peu plus de 33 000 candidats.

En vue de s’assurer du bon déroulement des épreuves, le ministre des Enseignements secondaires (Minesec) Pauline Nalova Lyonga a fait le tour de quelques centres et sous-centres d’examen ce lundi matin. Il s’agit entre autres du collège Jean Tabi, major dans le palmarès des établissements scolaires en 2021, le lycée bilingue d’Emana, le lycée d’Ahala, le collège privé laïc les Bambis.

Mardi 31 mai 2022, leurs camarades des probatoires AF, CI, F et brevet de technicien seront face aux écrites. Jusqu’au samedi 04 juin prochain, ils devront évaluer leurs connaissances acquises en cours d’année dans le but d’obtenir le quitus pour poursuivre en terminale.

Les candidats au baccalauréat des spécialités ACA, ACC, CG, FIG, SES, AF, CI, F et brevet de technicien ont bouclé les épreuves écrites samedi 29 mai dernier. Ils affrontent les épreuves pratiques obligatoires ou les épreuves pratiques contraignantes du mardi 31 mai au samedi 04 juin 2022.

Les examens officiels session 2022 arrivent au terme d’une année perturbée. En effet, le déroulement de la Coupe d’Afrique des nations (CanTotalEnergies 2021) a coïncidé avec le début du deuxième trimestre. Les autorités ont ordonné la modification des programmes pour permettre aux élèves et enseignants de vivre la compétition, de remplir les gradins et de pousser les Lions indomptables à la finale.

Quelques jours après la fermeture de la Can, les enseignants ont  lancé la mise en œuvre de l’opération « Craie morte » à travers le mouvement «On a trop supporté (Ots) ». C’est seulement après plus de trois semaines de perturbation que le chef de l’Etat a prescrit des directives pour répondre aux revendications des enseignants.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé