Santé › Actualité

Cameroun: baisse de 50 à 80% du traitement des hépatites B et C

L’annonce a été faite lundi 11 janvier 2016 par le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, au cours d’une conférence de presse à Yaoundé

Selon le ministre de la Santé publique (Minsanté), un premier stock de molécules de 500 traitements complets est déjà disponible à la Cename. Ces traitements garantissent ainsi un taux de guérison de 95%.

Concernant l’hépatite C, le traitement est révolutionnaire et moins couteux. Les malades souffrant d’hépatite C de génotype 2 devront débourser 150.000 Fcfa par mois soit 450.000 Fcfa en trois mois.

S’il s’agit de L’hépatite C de génotype 1 et 4, les malades paieront un montant de 348.000 Fcfa par mois soit un total de 1.400.000 Fcfa pendant trois mois. Soit une baisse de 50 à 80% avec une efficacité sur une durée de trois mois au lieu de douze mois.

Pour ce qui est de l’hépatite B, l’OMS recommande de faire le vaccin à la naissance pour mettre fin à la chaîne de transmission.

En rappel, les symptômes de l’hépatite B incluent la fièvre, la grippe et des douleurs articulaires. L’on peut réduire les risques en réduisant et en évitant les rapports sexuels non protégés, des aiguilles contaminées et d’autres sources d’infection.

L’hépatite C qui est aussi une maladie du foie causée par le virus de l’hépatite C peut provoquer à la fois l’infection de l’hépatite aiguë et chronique.

Ces tueuses silencieuses affectent plus de deux millions de Camerounais selon les statistiques. C’est la raison pour laquelle le gouvernement camerounais a réduit le coût de traitement.


Droits réservés)/n

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé