Politique › Institutionnel

Cameroun-Bamenda: Retour marqué d’incidents pour John Fru Ndi

Le retour de Ni John Fru Ndi qui ne s’est pas fait sans heurts a causé des échauffourées avec au bilan un blessé grave et un véhicule incendié

Des incidents sont survenus mercredi 26 octobre 2011 à Bamenda principale ville de la région Nord Ouest du Cameroun, et fief de John Fru Ndi, leader du Social Democratic Front. Après deux semaines passées à Yaoundé où il avait pris ses quartiers à la faveur de la présidentielle du 09 octobre dernier, le Chairman du SDF Ni John Fru Ndi a décidé de rejoindre sa base politique à Bamenda. Le gouverneur du Nord-Ouest, Abakar Ahamat avait alors pris des mesures sécuritaires en mettant une forte escorte sur le trajet que devait emprunter le Chairman, de Santa jusqu’à sa résidence de Ntarikong. Cet incident survient alors que John Fru Ndi, de retour de Yaoundé avec son cortège, venait de reprendre à pied la route menant à son domicile après une petite séance de prière au carrefour de la liberté. Ce, après avoir décliné la suggestion de l’escorte de police mise à son service par le gouverneur qui lui demandait notamment de changer son itinéraire: Je remercie le gouverneur pour l’escorte qu’il a bien voulu m’offrir. Mais je ne peux accepter d’être guidé dans ma ville, a-t-il déclaré aux hommes des médias. Au lieu de passer par Ayaba street, le président du Sdf optera plutôt par Sonac street. Mieux, il choisit de le faire à pieds sur une distance estimée à environ 5 kilomètres jusqu’à sa résidence. Selon des témoins oculaires, c’est à la suite du mouvement de foule créé par sa présence en ces lieux que l’incident s’est produit. Tout serait parti d’un accrochage entre un véhicule Toyota de type Rav4 et un moto-taxi autour de 17 heures, suite à une man uvre pour se frayer un chemin dans la foule compacte. Le conducteur de la Rav4 aurait alors percuté les deux autres usagers de la route, causant le courroux des personnes présentes qui n’hésitent pas à le lui faire savoir. Aussitôt, le feu est mis à son véhicule qu’ils prennent le temps d’enlever de la chaussée. Le conducteur quant à lui a pris la poudre d’escampette. Le mouvement va rapidement gagner en ampleur et se propager dans la ville. Des barricades sont érigées sur la route à l’aide de kiosques. La police débordée, la gendarmerie est bientôt appelée à la rescousse pour mâter ce qui, progressivement prend les allures d’une émeute. Le courant électrique, interrompu depuis un temps est de retour vers 20 heures trente.

Bamenda est réputée être une ville où les opinions sont largement hostiles au pouvoir en place à Yaoundé. Pour John Fru Ndi c’est un problème de plus. Arrivé deuxième à la présidentielle du 9 octobre, il a affirmé mardi que son parti (SDF) prenait acte de la réélection du président sortant Paul Biya. Une position qui a surpris de nombreux camerounais. Quelques jours avant les élections, il faisait partie d’une coalition qui invitait à « manifester » contre la publication des résultats : Je n’ai pas demandé aux gens d’envoyer leurs enfants dans la rue pour marcher, j’ai dit qu’il fallait manifester contre cette mascarade électorale et moi John Fru Ndi je vais manifester si les autres veulent suivre cela ne pose pas de problème c’est le droit des camerounais, avait-il rajouté, à la fin d’un contentieux électoral où tous ses recours en annulation avaient été rejetés. Prenant la parole à Bamenda, John Fru Ndi semble à nouveau avoir changé de parole : Lorsque j’ai dit que je prenais acte des résultats de la Cour suprême, des gens ont cru que j’entérinais les élections mais ce n’est pas le cas, je dis juste que je prends acte de ce que cette institution a validé un processus qui n’était pas crédible a-t-il fait savoir selon une information rapportée par la BBC. Beaucoup dans l’opinion pensent que ce vétéran de l’opposition camerounaise aurait touché de l’argent de la part du régime. Une information que John Fru Ndi a démenti tout récemment encore. Incident fortuit ou acte délibéré pour porter atteinte au patron du SDF, il est difficile de se prononcer. Le gouverneur a annoncé l’ouverture d’une enquête pour retrouver le propriétaire du véhicule à l’origine de l’incident, et qui a mystérieusement disparu des mains d’une foule qui le bastonnait.

John Fru Ndi, leader du Social Democratic Front
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé