Politique › Institutionnel

Cameroun: Ban Ki Moon reçu par Paul Biya

Le président camerounais l’a invité à soutenir une présence plus importante de l’Afrique au conseil de sécurité de l’ONU

Ban Ki Moon salue le soutien du Cameroun aux réfugiés
Le secrétaire général qui effectue une visite de travail au Cameroun, vient d’être reçu par le Président de la république Paul Biya. Après le tête à tête entre les deux hommes, le couple présidentiel a offert un déjeuner d’Etat au secrétaire général et son épouse. Dans son discours Paul Biya est revenu sur une position qui est désormais la sienne depuis quelques temps, celle de la revalorisation de la place de l’Afrique dans le système des nations unies.

J’ai le sentiment que le consensus se fait sur la réparation de l’anomalie que représente l’absence d’une place permanente de l’Afrique au conseil de sécurité des nations unies.
Paul Biya, Président du Cameroun

En réponse à cette interpellation du Président camerounais, Ban Ki Moon qui a été décoré grand chevalier a déclaré qu’en tant que pilier de l’Afrique centrale, le Cameroun était une destination évidente. Il est aussi revenu sur l’accueil par le Cameroun de nombreux réfugiés issus des conflits des pays voisins. Ban Ki Moon a continué son propos en saluant les efforts engagés par les dirigeants camerounais dans la lutte contre la corruption. Il a aussi invité le Président camerounais à permettre l’expression d’une démocratie dans laquelle les divergences politiques doivent se régler par le dialogue.

Appel à la libération de Lapiro de Mbanga
Dans une lettre datée du 07 juin dernier, l’association américaine Freedom Now qui lutte à travers le monde pour la libération des prisonniers d’opinion, a saisi l’occasion de sa présence au Cameroun, pour solliciter sa médiation auprès des autorités nationales, afin que l’on libère l’ex chanteur devenu homme politique et opposant au régime en place. Maran Turner, la directrice exécutive de Freedom Now explique dans la lettre que le prisonnier Lapiro n’aurait pas bénéficié d’un procès équitable conformément aux lois nationales et autres conventions internationales que le Cameroun a ratifiées. L’ONG américaine qui précise que Lapiro est simplement victime de sa liberté d’expression, indique que Lapiro de Mbanga est détenu dans des conditions inhumaines et souffrirait de Typhoïde et d’infection respiratoire. Des sources proches de la présidence ont rapporté qu’il aurait été très mécontent de l’affaire Bibi Ngota, le journaliste récemment décédé en prison. Dans le cas de Lapiro, ce dernier avait refusé l’idée de demander une grâce présidentielle, préférant attendre le procès en cassation. Dans une interview accordée en 2009, Maran Turner de Freedom Now indiquait que les musiciens qui comme Lapiro de Mbanga utilisent leur musique pour dénoncer les imperfections du système au Cameroun, sont plus important qu’on ne peut l’imaginer.

Visite à Mbalmayo et discours devant le parlement
Avant la rencontre avec le Président camerounais, Le secrétaire général de l’ONU tôt dans la journée a rencontré l’ensemble de ses collaborateurs du système des Nations unies en poste au Cameroun. Ban Ki-Moon a abordé avec ses collaborateurs une évaluation globale des initiatives de l’ONU dans la sous région Afrique centrale. Le Cameroun abrite de nombreuses représentations sous régionales du système des Nations unies. Le secrétaire général Ban Ki Moon se rend cet après-midi à Mbalmayo, une localité située à 45 kilomètre au sud de Yaoundé, pour y visiter un ensemble de projets soutenu par l’organisation. Il devrait aussi visiter une station d’épuration d’eau dont la réhabilitation a été financée par le programme des Nations unies pour le développement. Ban Ki Moon va terminer sa journée devant l’assemblée nationale camerounaise.

Paul Biya et Ban ki moon au siège des Nations unies

www.un.org/fr)/n

À LA UNE
Retour en haut