Société › Faits divers

Cameroun-banditisme : arrestation d’un vendeur de drogue à Yaoundé

chanvre indien

Les éléments de la gendarmerie nationale ont mis la main sur un présumé dealer. Ce dernier vendait sa drogue aux alentours des établissements scolaires.

Fin de cavale pour l’un des plus grands vendeurs de chanvre indien à Yaoundé. Un trafiquant présumé de drogue a été arrêté le 12 mai dans le quatrième arrondissement de Yaoundé. La gendarmerie nationale indique qu’il s’agit d’un « grand dealer » qui écoulait sa marchandise aux alentours de plusieurs établissements scolaires de la capitale.

« Les établissements situés dans les quartiers Ekounou, Kondengui, Nkomo et Awae Escalier étaient ses principales cibles », précise l’institution dans un communiqué sur sa page Facebook. L’homme a été pris en flagrant délit devant un collège au quartier Mimboman, dans l’arrondissement de Yaoundé 4, lors d’une « embuscade » tendue par les pandores, apprend-on.

Plusieurs filons de cannabis ont été retrouvés sur lui. Les gendarmes ont également mis la main sur près de 6 kilogrammes de cannabis et sur la moto qu’il utilisait pour son trafic, lors d’une perquisition à son domicile. « Le suspect est passé aux aveux et a reconnu avoir fait un chiffre d’affaires conséquent avec la vente du cannabis auprès des élèves », indique la gendarmerie.

Cette arrestation intervient au moment où le gouvernement est engagé dans la lutte contre la drogue, qui fait des ravages en milieu scolaire. Une situation souvent à l’origine des faits divers qui défraient la chronique dans les lycées et collèges du pays, avec les élèves en premier plan.

En mars 2021, une quarantaine d’élèves du lycée bilingue de Nkol-Eton et des lycées techniques Charles Atangana et de Nsam ont été déférés au tribunal de première instance de Yaoundé (TPI) pour possession de drogues et d’armes blanches.

Pour combattre ce fléau, la gendarmerie invite les parents et les chefs d’établissements à sensibiliser les élèves sur les effets néfastes des substances psychotropes et à dénoncer toute personne suspectée de trafic ou de consommation de drogue en appelant son numéro vert (113).


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé