Société › Société

Cameroun: Bientôt les élections régionales à la Chambre d’agriculture

Un atelier régional de lancement du processus électoral a eu lieu ce mardi 06 avril 2010

Au moment où les élections sont annoncées au sein de cette structure au niveau national après plusieurs décennies de traversée du désert, le gouverneur de la région de l’Adamaoua Enow Abram’s Egbe vient de lancer le processus au niveau régional, c’était ce mardi 06 avril 2010 dans la salle des réunions du centre de promotion de la femme et de la famille de Ngaoundéré. Un processus qui connaîtra son terme sur le plan national le 04 juillet prochain. Chaque région comptera alors 20 sièges, soit au total 200 membres qui seront issus des dix régions du pays. Le numéro 1 de la région a saisi cette occasion pour plaider en faveur d’une totale implication des organisations des producteurs dans ce circuit.

La création de la chambre d’agriculture, des pêches, de l’élevage et des forêts (CAPEF) du Cameroun remonte à 1955. Elle était alors connue sous l’appellation de chambre d’agriculture et de commerce. Mais au regard de l’importance et de l’ampleur que prenait l’économie de notre pays au fil des ans, le chef de l’Etat décidera par décret d’inclure la pêche dans les activités de la chambre. D’où la nouvelle appellation en vigueur aujourd’hui. Agriculteurs, pêcheurs, éleveurs, forestiers, titulaires d’un certificat d’exportateur ou de transformateur de bois, sylviculteurs, apiculteurs, chasseurs et représentants mandatés d’entreprises, de coopératives, d’associations et de groupes d’initiatives communes en sont les principaux concernés pour qui, ce séminaire arrive à point nommé. Il s’agit en effet de leur faciliter la compréhension des textes et des règles élaborées pour la bonne conduite des élections.

La mission principale de la chambre d’agriculture, des pêches, de l’élevage et des forêts (CAPEF) du Cameroun est la relance de l’économie nationale sur le plan agropastoral et forestier à travers l’organisation des rencontres, foires et comices, cadres idéaux d’échange et de partage entre les décideurs et les représentants des organisations des producteurs. C’est ainsi que la chambre d’agriculture, des pêches, de l’élevage et des forêts (CAPEF) du Cameroun s’oppose souvent en défenseur des organisations des producteurs face à l’Etat lorsque celui-ci fixe les prix des matières premières qui ne satisfont pas les paysans. Après le lancement du processus électoral au niveau régional, place maintenant au niveau des départements puisque le temps presse.

Décortiqueuse agricole, invention camerounaise
Journal du Cameroun)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé