Politique › Sécurité

Cameroun : Boko haram fait encore des morts à l’Extrême-nord

La région de l'Extrême-nord du Cameroun est régulièrement attaquée par la secte Boko haram. ©Droits réservés

Jeudi, deux enfants ont trouvé la mort en faisant exploser une bombe qu’ils prenaient pour un jouet, tandis que ce vendredi, une kamikaze a été repérée puis abattue à Kolofata.

Vers 5h20 ce vendredi 23 juin, au quartier Amchala de Mora, deux femmes ont été repérées par une habitante. Celle-ci s’est écriée en les voyant. Paniquées, les deux suspectes ont foncé se réfugier dans un domicile. L’une a activé sa bombe et tué l’autre. Une résidente a été blessée au niveau du tibia.

Les deux kamikazes sont mortes, l’une n’ayant pas pu activer sa charge. Le génie militaire est sur place pour le désamorçage.

Une heure plus tard, à Kolofata, au lycée de la ville, une femme a essayé de s’infiltrer parmi les réfugiés nigérians qui y sont. Surprise par un membre du comité de vigilance, elle est abattue.

Hier, vers 17h, au village Ngami par Maltam, dans le département du Logone et Chari, quatre enfants s’amusaient. Ils ont découvert un objet avec lequel ils se sont mis à jouer. C’était un engin explosif improvisé. La bombe a explosé, tuant deux de ces enfants sur le champ. Les autres ont été évacués à Kousséri.

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé