Santé › Actualité

Cameroun : Boko Haram tue 14 personnes à l’Extrême-Nord

Des combattants de Boko Haram (photos d'archives)

Après août dernier, la commune de Mozogo vit à nouveau dans la consternation suite à l’irruption des éléments de la secte islamiste qui viennent d’endeuiller de nombreuses familles.

14 morts c’est le nombre de pertes en vies humaines qui découlent du raid orchestré par  la secte islamique Boko Haram dans plusieurs localités de Mozogo à l’Extrême Nord. Cette derrière a opéré sa sale besogne dans la nuit du 7 au 8 janvier 2021.

La chaine publique la CRTV rapporte que les membres de cette secte  ont  fait exploser une bombe placée sur un kamikaze au quartier Dak. Le bilan provisoire fait été de 12 civils, un élément de Boko Haram et le kamikaze en question».

C’est la deuxième fois en six mois que la commune Mozogo subit les affres de la secte barbare. Car le  12 août dernier,  Tchamaya Edmond, un enseignant vacataire au lycée de Mozogo a été froidement assassiné par des combattants de Boko Haram. Il a été surpris dans son champ de coton par ces terroristes qui l’ont maîtrisé et tranché la gorge. L’année 2021  démarre sous de mauvais auspices pour les populations de l’Extrême-Nord avec un Boko Haram qui continue de faire parler de lui.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé