› Politique

Cameroun : Cabral, Kamto, Joshua Osih … engagent une révision du Code électoral

Cabral Libii, Maurice Kamto, Joshua Osih jpg
Une coalition de partis politiques de l’opposition a lancé ce 1er avril 2021 une plateforme de concertation visant à modifier les « dispositions obsolètes, contradictoires, et les vides juridiques » du Code Electoral.

Il s’agit de : l’Union des Mouvements socialistes (UMS) de Pierre Kwemo;  de l’United Socialist Democratic Party (USDP) de Prince Ekosso; du Social démocratic front (SDF) de Joshua Osih; du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) de Maurice Kamto; du Parti camerounais pour la réconciliation nationale du député Cabral Libii; du Mouvement progressiste (MP) d’Hilaire Dzipan; et de l’Union pour la démocratie et le progrès (UDC) de l’hon Tomaino Ndam Njoya.

Ces acteurs politiques ont mis sur pied un Secrétariat technique, « conscients qu’il existe de nombreux désaccords sur plusieurs dispositions du Code Electoral en vigueur, ainsi que des dispositions obsolètes, des contradictions et des vides juridiques, ce qui fait obstacle á la plénitude de l’exercice d’un droit fondamental, le droit de vote, puis, à l’éventualité d’une alternance pacifique et démocratique », écrivent-ils dans leur communiqué conjoint.


Ils expliquent que le Secrétariat technique vise à « mettre en place un système électoral nouveau ou amendé pour la stabilité et la prospérité de notre pays ». Les autres partis politiques, Organisations et personnalités de la Société Civile désireux de participer à cette dynamique doivent transmettre leurs contributions au plus tard le 15 avril 2021.

Cette initiative des partis de l’opposition va à coup sûr relancer le débat sur le Code électoral. Tous les partis ne partagent pas la même inquiétude sur son impérieuse modification.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé