Présidentielle 2018 › Cabral Libii

Cameroun : Cabral Libii dénonce une mauvaise interprétation de ses propos

Cabral Libii (en chemise blanche) lors d'un meeting de campagne présidentielle à Douala. ©Droits réservés.

Cet homme politique est au centre d’une polémique née d’une déclaration dans laquelle il se disait prêt à intégrer le gouvernement.

Cabral Libii ne se dédie pas. Il pourrait intégrer le gouvernement si des conditions sont réunies pour lui permettre de travailler à la construction de son pays. Il dénonce simplement la mauvaise interprétation des propos qu’il a tenus dans une interview publiée lundi par BBC Afrique. « J’ai évoqué des conditions de mon adhésion au gouvernement camerounais. Il s’agit des conditions d’ordre structurel qui touchent au code électoral, au fonctionnement du conseil électoral, de l’Etat, en privilégiant la performance, la transparence, la compétence», a expliqué Cabral Libii qui s’insurge contre la déformation de son propos par BBC.

La phrase initiale indiquait : « Je n’exclurai jamais de travailler pour construire mon pays, mais dans un cadre de discussion qui met en avant des réformes structurelles sur le système électoral,  qui garantissent un travail constructif, un travail transparent, non pas des petits arrangements pour des postes ministériels. Si c’est dans cette perspective que l’on prend contact avec ma modeste personne, ce sera peine perdue

Son argumentaire aurait été coupé, selon lui, lors du traitement de cette interview, et seul un fragment de sa déclaration aurait été rendu public. Ce qui a eu pour conséquence de conforter les positions de ceux qui ont toujours vu en Cabral Libii, un pion du régime de Yaoundé.

 

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé