Politique › Partis politiques

Cameroun : Cabral Libii et Paul Eric Kingue plus proches que jamais

Cabral Libii et Paul Eric Kingue plus proches que jamais

La dernière sortie  de Cabral Libii, le leader du PCRN le 19 juillet 2020 sur les réseaux sociaux, a donné  plus de crédit à l’éventualité d’un deal entre les deux hommes.

“Un rapprochement avec Paul Eric Kingue est absolument envisageable. Pour moi, la meilleure union est celle qui va dans la convergence d’actions”  a indiqué Cabral Libii dimanche soir sur son compte Twitter.

A travers cette nouvelle déclaration, le leader du  Parti camerounais pour la réconciliation nationale a encore  dissipé les doutes sur la possibilité d’un accord  avec Paul Eric Kingue le maire de Njombe Penja.

Par déclarations interposées, les deux leaders politiques se sont déjà envoyés des   » fleurs  » et des messages d’encouragement.

L’on se souvient qu’il y’a quelques semaines, Cabral Libii avait apporté son soutien à Paul Eric Kingue impliqué dans un affrontement  avec le préfet du Moungo.

“Je salue le courage du Maire de Njombe, Paul Eric Kingue (que j’ai suivi a INFO TV), contre une entreprise d’exploitation de la POUZZOLANE. Au-delà de Njombe, les municipalités ne peuvent être écartées de l’exploitation des ressources naturelles locales” avait tweeté Cabral Libii  le 11 juin dernier.

En réponse  à ce commentaire, Paul Eric Kingue a indiqué “« Cabral Libii tu es un jeune frère pour qui j’ai de l’admiration, … les plus jeunes comme toi et les moins vieux comme moi, avons du pain sur la planche. Nous avons des combats à mener, nous allons les mener. Rien ne me fera reculer ».

Au-delà de ces deux passes verbales, l’on note que si Cabral Libii est régulièrement critiqué pour les rapports moins “belliqueux” qu’il entretient avec le RDPC, le parti au pouvoir, il n’en est pas moins pour le Maire de Njombe Penja.

Ce dernier essuie régulièrement de vives critiques à cause de différentes sorties à charge contre  Maurice Kamto dont-il fût le directeur de Campagne lors de la dernière élection présidentielle. Bien plus, des rumeurs  laissent penser que le président du MPCN aurait fait des concessions avec le RDPC pour  remporter  la dernière élection municipale dans la localité de Penja.

Bien plus, il est aussi reproché aux deux hommes d’avoir contribué à légitimer la victoire du parti au pouvoir lors du dernier double scrutin.

En effet plusieurs analystes s’accordent à dire que le code électoral dans sa forme actuelle ne permet véritablement pas la tenue d’une élection transparente et libre. Mais ces deux partis politiques étaient allés aux élections législatives et municipales de février dernier.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé