› Parlement

Cameroun-cadrage budgétaire : les députés s’insurgent contre le retard du gouvernement

Les députés ont exprimé leur colère contre le gouvernement
Le député Joshua Osih exigeant que le ministre Louis Paul Motazi se mette debout

Exaspérés par « le mépris » des membres du gouvernement, certains membres de l’Assemblée nationale ont tenté de faire blocus à la tenue des débats d’orientation budgétaire mardi 05 juillet 2022.

Le climat était tendu mardi 05 juillet 2022 à l’hémicycle provisoire de l’Assemblée nationale au Palais des Congrès de Yaoundé. Certains députés ont levé le ton pour dénoncer le retard accusé par le gouvernement pour déposer les documents de cadrage budgétaire pour la période 2023-2025. A la manœuvre, des députés de l’opposition dont Joshua Osih du Social democratic front (Sdf), Cabral Libii du Parti camerounais pour la réconciliation nationale et leurs collègues.

Les députés ont exprimé leur colère contre le gouvernement

Bien que le blocus n’ait pas prospéré, les parlementaires indignés ont évoqué la raison du blocus. « Nous avons décidé de faire opération blocus, c’est-à-dire que le gouvernement a tellement violé la loi. Nous attendons la loi de règlement qui doit être déposé au Parlement au plus tard le 30 juin. Nous sommes aujourd’hui le 05. Nous avons reçu le document exactement à 10h et on doit en débattre à 10h30 ce qui est impossible pour un document d’environ 200 pages. C’est pour cette raison que nous  avons pris d’assaut le pupitre du Parlement pour exiger que le gouvernement passe à une session extraordinaire », a déclaré un député.

Les députés ont exprimé leur colère contre le gouvernement

Le député Cabral Libii

« On peut ajourner d’une semaine de 10 jours, pour aménager d’autres choses qui doivent avoir lieu entre temps. Mais monsieur le président, s’il vous plait, je vous le demande à genou parce que si on franchit cette barre, je crois que ce sera irrémédiable (…) et surtout là-dedans il y a un cadrage de trois ans, 2023-2025. Et l’article  11 dit qu’une fois que nous allons adopter ce cadrage, toutes les lois de finances de ces trois prochaines années devront être conformes à ce qu’on aura décidé aujourd’hui. On ne pourra plus rien changé. Non monsieur le président, ne laissons pas faire cela », a déclaré pour sa part Cabral Libii.

Tout compte fait, malgré ces oppositions, la Chambre a finalement tenu les débats d’orientation en s’appuyant sur les documents soumis par le gouvernement. Ce  après une suspension des travaux d’environ deux heures, décidée par le président de Chambre. Au cours de la plénière qui s’est déroulée sous la conduite du président Cavaye Yeguie Djibril, l’honorable Joshua Osih s’en est pris au ministre des Finances.

Les députés ont exprimé leur colère contre le gouvernement

Le Député Joshua Osih

Alors Louis Paul Motaze prenait la parole étant assis au nom du gouvernement pour la présentation des documents de cadrage budgétaire, le député du Sdf est intervenu. « Monsieur le président, un membre du gouvernement n’a pas le droit  de nous adresser étant assis. Nous ne sommes pas dans un séminaire. Il doit défendre les documents gouvernementaux. Donc s’il doit parler ici, ce sera debout avec le micro en main », a exigé Joshua Osih.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé