Société › Société

Cameroun: Calme dans les quartiers à Douala et forte présence des forces de l’ordre

Ce vendredi, 21 octobre, les comportements des habitants de Douala n’ont pas changé. La journée a été calme, aucun débordement n’a été observé

L’on avait craint des débordements le jour de la proclamation des résultats du scrutin présidentiel tenu le 09 octobre dernier au Cameroun. Une crainte qui s’expliquait entre autres, par la présence des tracts voire appels lancés par l’opposition, pour contester le déroulement de l’élection. Or, ce vendredi, Douala réputée comme l’une ville par laquelle débute parfois les mouvements d’humeur comme ce fut le cas lors des émeutes de février 2008, a été plutôt calme tout au long de cette journée. Au carrefour Nelson Mandela plus connu sous l’appellation « Elf axe lourd », les habitants ont vaqué normalement à leurs occupations. La circulation en journée était fluide, et les élèves étaient présents dans les salles de classe. Au marché également, les commençaient se livraient sereinement à leurs activités, malgré la présence des forces de l’ordre, qui passaient difficilement inaperçues.

De temps à autre, une voiture de police se mêlait aussi à la circulation, question de s’assurer que l’ordre règne effectivement dans cet endroit, considéré comme l’un des quartiers « chauds » de la cité économique. D’où l’important déploiement des forces de l’ordre comme nous l’avons constaté sur place. A quelques kilomètres de là, le rond point Dakar était aussi calme. Les forces de l’ordre, étaient bien évidemment présentes. Généralement par groupe de deux, les gendarmes sillonnaient le quartier, ainsi que les alentours du marché Dakar où les activités habituelles s’y déroulaient. Même scène au marché central de Douala à New Bell, nonobstant quelques plaintes des commerçants, au sujet du ralentissement de leurs activités en ce jour de proclamation de résultats de la présidentielle 2011.

Au carrefour Ndokoti, la police était là comme à l’accoutumée, pour réguler une circulation toujours embouteillée. A Douala 4ème, c’était aussi le train-train quotidien. Les marchés étaient ouverts, tout comme les gares routières situées dans cet arrondissement. Les agences de voyages ont poursuivi sereinement leurs activités de transport des passagers vers plusieurs destinations, comme c’était aussi le cas au niveau du carrefour Tonnerre à Bepanda à Douala 5ème, transformé ces dernières années en gare routière. Là-bas aussi, les passagers embarquaient calmement principalement pour la partie ouest du Cameroun. Ambiance tranquille aussi au rond point salle des fêtes d’Akwa, tout comme dans la ville en grosso modo. Ce vendredi, 21 octobre 2011, c’est donc une journée ordinaire que nous avons observée dans la cité économique, ainsi qu’une soirée ordinaire, la proclamation des résultats s’étant achevée vers 20h40mn.

Image d’illustration
djoum.e-monsite.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé