Société › Société

Cameroun : campagne pour protéger les pangolins

Protection des espèces menacées de disparition
L’urgence de protéger cet espèce.

Pour protéger cette espèce en voie de disparition, une organisation environnementale et le gouvernement ont lancé l’opération : ‘disons non à la viande du pangolin’.

Le Cameroun regorge trois espèces de pangolins dans ses forêts tropicales luxuriantes. Mais, ces espèces sont toutes sous la menace d’une disparition.

Et cela est dû à un fort taux de braconnage qui ne cesse de croître. C’est face à cette situation que le gouvernement et ses partenaires ont décidé de prendre le taureau par les cornes.

Avec l’organisation environnementale américaine WildAid, le Cameroun lance une grande campagne de sensibilisation sur la protection du pangolin. Pour Josephe Lekealem, directeur de la faune et des aires protégées au ministère chargé des forêts, cela s’inscrit dans l’objectif de limiter le braconnage.

«Pour nous, l’essentiel, c’est de voir le pangolin rester dans son milieu naturel », indique le directeur de la faune. La campagne de sensibilisation dans sa déclinaison, met en évidence l’utilisation illégale du pangolin dans le commerce de la viande de brousse.

Or, cette espèce protégée constitue une protection contre les termites. Plus loin, elle joue un grand rôle dans le maintien de l’équilibre environnemental.

Pour assurer sa survie, Jennifer Biffot, consultante Afrique francophone WildAid explique « nous allons essayer d’informer avant tout les populations urbaines sur le statut du pangolin au Cameroun. L’objectif c’est d’informer en rappelant que cet animal est écologique et extrêmement important dans la protection de l’environnement ».

A côté de la sensibilisation, au ministère des Forêts et de la Faune, on promet de continuer avec les mesures déjà en cours. Au niveau opérationnel, les actions déjà menées incluent le renforcement des patrouilles et les opérations coups de poings.

Il y a donc urgence à préserver ce mammifère. Les pangolins se reproduisent lentement. Ils ne peuvent avoir qu’un seul enfant tous les 18 mois.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé