Politique › Institutionnel

Cameroun: Cavaye Yeguie Djibril réélu comme président de l’Assemblée nationale

A la tête du parlement depuis 1992, il a été réélu sans surprise

Elu presque par acclamation.
Pour cette année législative au Cameroun, c’est une fois de plus Cavaye Yeguie Djibril qui va présider la chambre des représentants. Le député du mayo Sava a été réélu ce jeudi 10 mars 2011 par 143 voix pour contre 17 abstentions. Il est crédité de 2 voix supplémentaires, par rapport à l’année dernière où il eu 141 voix et on parlait déjà de plébiscite. Cavaye s’est dit satisfait tout en rendant hommage au président Paul Biya. « Ma reconnaissance va à son excellence Paul Biya, président de la république, et président de notre parti le RDPC, qui a accepté ma candidature à ce prestigieux poste » a-t-il déclaré à l’issue du vote. Il a aussi fait savoir que cela constituait selon lui une marque de confiance et de reconnaissance d’un travail bien accompli jusqu’ici. Cavaye Yeguie Djibril était déjà bien parti pour être réélu. Rien dans l’establishment politique du RDPC n’indiquait une rupture. Toutes les tractations organisées au sein du comité central tant le week-end dernier qu’en début de semaine indiquaient que la stabilité et la continuité devaient primer. Cavaye Yeguie a aussi fait savoir que sa réélection était une victoire de la démocratie. Mais dans les coulisses, on critique le Diktat du parti. Sous le couvert d’anonymat, des politicien de tous les bords critiquent le fait que le règlement intérieur de l’Assemblée nationale soit si verrouillé au point où les élections du bureau se sont toujours avérées comme une simple formalité ou encore, la confirmation des instructions du président Biya. Un autre membre du RDPC, le parti au pouvoir a été réélu lui aussi par acclamation. Il s’agit d’Hilarion Etong.

. Malgré un bilan mitigé
Cavaye Yeguie né en 1940 à Mada dans la région de l’extrême nord, est élu pour la première fois président de l’assemblée nationale en 1992. Son bilan à la tête de l’hémicycle reste très mitigé. Horsmis les périodes de braise avec une forte présence de l’opposition dans l’hémicycle, le parlement semble être devenu aujourd’hui, une caisse de résonnance du pouvoir exécutif, lui aussi entre les mains du RDPC. Le contrôle parlementaire a perdu de sa pertinence et l’assemblée nationale a été plusieurs fois placée au c ur de nombreux scandales. Aux yeux de certains médias, le président de l’assemblée national est aussi remarqué par le fait d’avoir fait entrer 11 membres de sa famille dans l’administration publique camerounaise, soit un membre de la famille par année. « Dans la période comprise entre 1996 et 2011, 11 proches parents du président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguie Djibril, ont été admis à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam), véritable moule des cadres de l’administration camerounaise» peut on lire dans un récent dossier du journal Le Jour. L’enquête du Jour révèle aussi, que le gros de cet effectif, 09 proches parents, a intégré l’Enam, cycle A et cycle B confondus, dans la période comprise entre 2006 et 2011. Il faut souligner que pour la seule année 2010-2011, trois proches parents du président de l’Assemblée nationale ont été admis au concours d’entrée à l’Enam. Une pratique qui n’est pourtant pas loin du népotisme souvent décrié par le président de la république.

Cavaye Yeguie Djibril reste PAN (président de l’Assemblée Nationale) du Cameroun
journalducameroun.com)/n

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé