Politique › Institutionnel

Cameroun : Cavaye Yeguié mendie la paix à l’Extrême-Nord

Cercle municipal de Maroua, l’appel à la paix de l’Extrême-Nord. Journalducameroun.com
Cercle municipal de Maroua, l’appel à la paix de l’Extrême-Nord.

Le président de l’Assemblée nationale s’est rendu à l’Extrême-Nord du pays en mode sapeur-pompier pour éteindre les flammes des disputent ethniques qui se sont déroulées ces derniers mois à Kousserie.  

 

 

Le département du Logone et Chari a récemment été le théâtre des conflits inter ethniques. Des tribus comme celle des Mousgoum ou encore des Arabes choua se sont bien distinguées dans ce mélimélo. Une situation qui n’a pas laissé indifférente l’élite politique de la région.

C’est fort de sa casquette de chef de la délégation permanente régional du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, RDPC, pour l’Extrême-Nord, que Cavaye Yeguié a réuni les forces vives de la région et les communautés concernées par les disputes pour trouver des voies et moyens de sortie.

Les assises qui ont eu lieu au Cercle municipal de la Communauté urbaine de Maroua se sont également étalées sur le développement de la région. Une raison qui a justifié la présence d’autres forces vives de la région à l’instar des opérateurs économiques, les chefs traditionnels et religieux de la région.

Lors des échanges, il a été question pour les participants d’exprimer chacun ses préoccupations, mais également de discuter autour des recommandations pouvant ramener la paix et le vivre ensemble. Une initiative saluée par le Pr Math Mazra et l’honorable Kamssouloum Abba Kabir, tous porte-parole des Mousgoum et Arabes choua respectivement.

Pour le président de l’Assemblée nationale, la convocation de ces différents acteurs est pour les inviter chacun à militer à son niveau pour la pérennisation de la paix. Ceci va permettre à la région de parler d’une seule voix dans l’intérêt de la population comme l’a souligné le très honorable.

 «Le développement ne saurait rimer ni avec la haine, ni avec la division. Et dans ce combat que le président de la République Paul Biya mène pour la prospérité de toutes les régions, le RDPC est à l’avant-garde» a explique le chef de délégation permanente du RDPC dans la région avant d’ajouter « il est temps que les querelles se taisent définitivement ».

En signe de solidarité, les régions de l’Adamaoua et du Nord ont aussi pris part aux discussions. Pour elles, un accent majeur doit être mit sur la conduite des actions efficaces pour un retour à la paix.

 


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé