Politique › Institutionnel

Cameroun: ce qui change dans le réaménagement du gouvernement du 02 octobre

Le gouverneur du Littoral nommé ministre de la Défense; Mebe Ngo’o envoyé aux Transports; l’ambassadeur du Cameroun en France remplace le Pr. Moukoko Mbonjo au Minrex, retour au Minepat pour Motaze…

Un peu moins de quatre ans après le dernier remaniement ministériel – intervenu le 03 novembre 2011, un mois après la réélection de Paul Biya à la tête de l’Etat – le président de la République du Cameroun a décidé de réaménager le gouvernement ce 02 octobre 2015. «Sur proposition du Premier ministre», soulignent les quatre textes lus au journal de 17h00 par le directeur central de la Radio publique nationale, Alain Belibi. Philémon Yang, nommé à la tête du gouvernement en 2011, a été maintenu à son poste.

Joseph Beti Assomo, qui était jusqu’à ce vendredi gouverneur de la région du Littoral, fait son entrée au gouvernement en tant que ministre délégué à la présidence en charge de la Défense, en remplacement d’Edgard Alain Mebe Ngo’o. Ce dernier est nommé à la tête du ministère des Transports, en remplacement de Robert Nkili.

L’ambassadeur du Cameroun en France, Lejeune Mbella Mbella, fait également son entrée au gouvernement, au poste de ministre des Relations extérieures, poste qu’occupait jusqu’à ce 02 octobre le Pr. Pierre Moukoko Mbonjo, qui représentait ces derniers jours le chef de l’Etat à la 70ème assemblée générale des Nations Unies à New York.

Un nouveau rôle aussi pour la directrice générale des Douanes, Minette Libom li Likeng, qui entre au gouvernement à la tête du ministère des Postes et télécommunications, département que dirigeait Jean-Pierre Biyiti Bi Essam. Ce dernier ne trouve pas de point de chute.

Une autre femme entre au gouvernement: Mme Nguene Pauline Irène, la présidente du Conseil d’appui à la réalisation des contrats de partenariat (CARPA) remplace Cathérine Bakang Mbock à la tête du ministère des Affaires sociales.

Comme Mme Bakang Mbock, le ministre des Enseignements secondaires, Louis Bapès Bapès, qui a un dossier ouvert au Tribunal criminel spécial pour une affaire de détournements de deniers publics, quitte le gouvernement. Il est remplacé par M. Ngalle Bibehe Jean Ernest Massena, qui assumait le rôle de PDG de la Société camerounaise de transport urbain (Socatur).

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Enseignements secondaires, chargé de l’Enseignement normal, M. Mounouna Foutsou rejoint le poste de ministre de la Jeunesse et de l’Education civique, en remplacement de Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt. Ce dernier succède à Adoum Garoua, au ministère des Sports et de l’Education physique. M. Mounouna Foutsou laisse son fauteuil à Boniface Bayaola, qui était avant sa nomination Directeur des affaires générales au ministère du Commerce.

Séraphin Magloire Fouda change de fauteuil. Il quitte la fonction de secrétaire général adjoint de la présidence de la République pour celle de secrétaire général des Services du Premier ministre. Il remplace Louis Paul Motaze, qui retrouve un ministère qu’il a déjà dirigé de 2007 à 2011: le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), à la place d’Emmanuel Nganou Djoumessi. Ce dernier atterrit aux Travaux publics, en remplacement de Patrice Amba Salla.

Séraphin Magloire Fouda, sera accompagné de Pascal Nguihe Kante, nommé secrétaire général adjoint des Services du Premier ministre.

Ama Tutu Muna, à qui on a prêté ces derniers mois un conflit de compétences avec le Premier ministre, sur la question de la gestion des droits d’auteur, est évincé du gouvernement. Paul Biya a préféré à sa place le Pr. Narcisse Mouelle Kombi, l’ancien directeur de l’Institut des relations internationales du Cameroun (2005-2012). Il était, avant le décret présidentiel du 02 octobre, conseiller spécial à la présidence de la République. A son poste Paul Biya a appelé le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Bertoua, Dieudonné Samba.

Issa Tchiroma Bakary (ministre de la Communication), Jacques Fame Ndongo (Enseignement supérieur), René Emmanuel Sadi (Administration territoriale et Décentralisation), Grégoire Owona (Travail et Sécurité sociale), Alamine Ousmane Mey (Finances) figurent parmi les ministres que Paul Biya a décidé de maintenir à leur poste.

Au total, une quinzaine de ministères ont été réaménagés par les décrets présidentiels publiés ce 02 octobre.

Le réaménagement du gouvernement du 02 octobre 2015

– Ministre délégué à la présidence de la République, chargé de la Défense: Joseph Beti Assomo;
– Ministre délégué à la présidence de la République, chargé du Contrôle supérieur de l’Etat: Mme Mbah Acha née Fomundam Rose Ngwari;
– Ministre des Affaires sociales: Mme Nguene, née Kendeck Pauline Irène;
– Ministre de l’Agriculture et du Développement rural: Henri Eyebe Ayissi;
– Ministre des Arts et de la Culture: Narcisse Mouelle Kombi
– Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire: Louis-Paul Motaze;
– Ministre des Enseignements secondaires: M. Ngalle Bibehe Jean-Ernest Massena;
– Ministre de la Jeunesse et de l’Education civique: Mounouna Foutsou;
– Ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique: Ernest Ngouaboubou;
– Ministre des Postes et Télécommunications: Mme Libom Li Likeng née Mendomo Minette;
– Ministre des Relations extérieures: Lejeune Mbella Mbella;
– Ministre des Sports et de l’Education physique: Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt;
– Ministre des Transports: Edgard Alain Mebe Ngo’o;
– Ministre des Travaux publics: Emmanuel Nganou Djoumessi;
– Ministre délégué auprès du ministre des Finances: M. Elung Paul Che.

– Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Enseignements secondaires, chargé de l’Enseignement normal: Boniface Bayaola;
– Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Travaux publics, chargé des routes: Louis Max Ayina Ohandja.

– Secrétaire général des Services du Premier ministre: Séraphin Magloire Fouda;
– Secrétaire général adjoint des Services du Premier ministre: Pascal Nguihe Kante.

– Conseiller spécial à la présidence de la République: Dieudonné Samba.

Paul Biya effectue le réaménagement du gouvernement un peu moins de quatre ans après le dernier mouvement des ministres
Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé