› Santé

Cameroun : Ce sont plutôt les médecins qui doivent de l’argent à l’Etat, selon CAP/Santé

Le personnel médical en activité (Photo d'archives)

A propos de l’amputation de 2400 FCFA du solde mensuel des médecins fonctionnaires, le directeur des Ressources humaines du Minsanté, justifie cela par le fait que l’Etat a suspendu une prime en double que percevaient depuis 2002, les soldats de la santé.

L’Etat vient de mettre fin au trop-perçu dans les salaires des médecins fonctionnaires. C’est ce que laisse entendre le directeur des Ressources humaines au Ministère de la Santé publique, dans une interview à Echos Santé.

Emile Ella Ngbwa,  explique que le service de la solde a retiré le double emploi de la prime de technicité agent technique que recevaient les médecins fonctionnaires depuis 18 ans. Ce qui implique que depuis 2002, chaque médecin fonctionnaire a empoché un trop-perçu de 518 400 FCFA.

Le Syndicat national des personnels des établissements et entreprises du secteur de la santé du Cameroun (CAP-Santé) reconnait cette situation.  « Le décret de 2002 a supprimé cette prime de technicité (2 400 FCFA) pour créer 3 primes (technicité corps-santé,  santé publique, astreinte), dont la somme totale des trois dépasse 40 000 FCFA. Disons qu’il y avait un doublon dans les salaires. Si l’État doit appliquer la règle, on devrait faire un redressement à tous les fonctionnaires qui en bénéficiaient. Ce qui ne se fera pas. Chacun peut consulter son bulletin de solde et se rendra compte qu’il percevait 2 primes de technicité », explique Sylvain Nga Onana, Président de Cap/Santé, sur le site d’Echos Santé.

Dans la lettre de protestation que les médecins fonctionnaires ont adressé au chef de l’Etat, ils disent n’avoir pas été informé que leurs salaires seront revus à la baisse.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé