Société › Société

Cameroun: Certains étudiants encore en attente de la prime d’excellence

Les listes définitives et les sites de paiement sont affichés mais les paiements ne sont pas encore effectifs!

11 825 étudiants concernés à Ngoa Ekele
L’annonce avait été faite dans le quotidien officiel Cameroon-tribune du lundi et de bouches à oreilles, la nouvelle a envahi le campus de la toute première université du Cameroun. La prime d’excellence octroyée aux étudiants camerounais par le président Paul Biya devait enfin être touchée. Mercredi matin, une foule d’étudiants se bousculait devant les listes définitives affichées à proximité de la Direction du centre des uvres documentaires (DCOU) de l’université de Yaoundé I (UyI). Au total, 11 825 étudiants toucheront chacun 50 000 francs pour le cas de cette institution universitaire y compris ses grandes écoles. Notamment l’Ecole normale supérieure, l’Ecole supérieure polytechnique et la faculté de médecine. Une somme de 591 millions 250 milles francs revient donc à Yaoundé I dans cette dotation de trois milliards de Fcfa. Le communiqué du Recteur Oumarou Bouba qui accompagne les dites listes précise aussi les pièces à fournir pour percevoir la prime. Les concernés devraient se munir des photocopies de la carte nationale d’identité, du reçu de paiement des droits universitaires et de la carte d’étudiant. La sortie de ces listes réveille l’optimisme des étudiants qui attendent ces fonds annoncés par le chef de l’Etat depuis le 31 décembre dernier.Quand il y a déjà les listes comme ça, ça veut dire que l’argent est déjà débloqué, lance une étudiante.

Les premières critiques se font entendre
Mais jusqu’en fin d’après-midi aucun site indiqué dans le communiqué n’avait encore commencé à servir les cop’s de Ngoa-Ekellé. « Le billeteur n’est pas encore arrivé », indique-t-on à la DCOU. A l’agence comptable de L’UYI, un autre poste de paiement, aucune information n’est donnée à ceux qui doivent y percevoir leur argent. Il faut attendre. « Est-ce qu’on va quand même commencer à payer aujourd’hui ? », questionne un étudiant. « C’est ce qu’on dit », lui répond-on au point de payement de la Faculté des sciences. A côté de ceux qui sont soulagés de voir leurs noms figurer sur la liste, se résignent ceux qui estiment qu’ils ont été oubliés. « Je remplis les conditions qu’ils ont fixées, donc j’ai eu 2,40/4 l’année dernière pour passer en deuxième année mais je ne vois pas mon nom », se plaint Anita M. étudiante en 2ème année géographie. « Moi je constate qu’il y a des noms fictifs dans ces listes. Lorsque les premières listes étaient sorties en mi-février j’avais rédigé une requête pour prouver que je devais être parmi les personnes éligibles on m’a dit qu’on n’étudiait plus les requêtes mais aujourd’hui je vois que certains noms se sont ajoutés », déplore Hugues Ntsama étudiant en 2ème année biologie animale. D’après le secrétaire général adjoint de l’association des étudiants de la faculté des Lettres, « nous avons eu juste un jour pour étudier les différentes requêtes, ça veut dire que celui qui venait après ne pouvait plus être servi. C’était une décision qui venait du ministère de l’Enseignement supérieur, donc on n’y pouvait rien ». N’empêche que certains étudiants tenaces ont décidé de présenter leurs doléances au doyen de la faculté des Lettres. Lequel leur a demandé de venir déposer leurs requêtes. Ce même doyen qui avait répondu aux responsables de l’association des étudiants, à propos des mêmes requêtes qu’il « ne gère pas la bourse de l’excellence ».

Campus de Ngoa-Ekelle à Yaoundé I, les étudiants dans l’attente

www.aeud.fr)/n

À LA UNE
Retour en haut