› Politique

Cameroun : ces tweets du ministre Grégoire Owona qui ne passent pas

Le ministre Grégoire Owona.

Dans deux sorties, le membre du gouvernement et haut cadre du parti au pouvoir s’attaque à mots couverts à Maurice Kamto, laissant la toile interloquée sur le style utilisé.

Le 21 décembre, le ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Grégoire Owona, se fend d’une nouvelle devinette sous la forme d’un tweet : « D’abord ils participent aux élections, ensuite ils contestent les résultats, après ils appellent au boycott du président élu par la violence et quand vous repartez aux élections conquérir les voix du peuple, ils demandent l’annulation des élections » Qui sont-ils? Une allusion à peine voilée au militants du Mrc et de son président Maurice Kamto.

Sous ce tweet, les réactions des « followers » du ministre ne se font pas attendre : « Donc en  Ethiopie on lance un satellite, en Côte d’Ivoire on discute réforme du Fcfa, chez nous le ministre joue aux devinettes. OK. Vamonos Rio dos Camaroes », lâche un internaute. « Les chiffres des chômeurs camerounais seraient plus important qu’une devinette venant du ministre du Travail », conseille un autre.

 D’autres s’agacent de ce que la communication du ministre est uniquement centrée sur le Mouvement pour renaissance du Cameroun (Mrc) et son président Maurice Kamto, plus tôt que sur l’action du ministère dans ses missions. « SVP les gars, j’aimerais savoir si Mr Grégoire OWONA a un seul jour publié un message ici concernant le recrutement, traitement des travailleurs dans les structures privées, conditions de travail, SMIC ou quelque chose important pour la jeunesse Camerounaise ??? », interroge sans grande conviction un internaute.

« Mr. le Ministre, on attend que vous veniez nous parler, de la revalorisation du S.M.I.G, de ce code du travail qui n’est pas respecté par les employeurs, des cotisations retraite détournées par les employeurs et la CNPS. Mais pour l’instant seul Maurice Kamto vous lancine », reprend un autre.

Le 27 novembre déjà, dans une devinette ciblée, celui que l’on présente comme l’un des hommes politiques les plus conciliants tweettait : « Devinette : Mon premier est le nom d’une île. Mon deuxième est un grand intellectuel croyant avoir conquis le cœur du peuple camerounais, mais n’ose pas se présenter pour affronter l’électorat. Qui suis-je ? ». Le Président du Mrc venait alors d’annoncer que son parti ne prendrait part  aux élections législatives et municipales de février 2020.

Plus de 230 commentaires plus tard, le constat laissait plus d’un interrogateur. La méthode Grégoire Owona laisse songeur. « Mesure-t-il la hauteur de sa fonction?, demande un autre internaute quand une autre persifle : Signé, le ministre du Travail et de la Sécurité social, le secrétaire adjoint du parti des flammes, celui-là même qui a dit en mondo vision qu’il est largement possible de vivre avec 36 000 Fcfa au Cameroun. Bonne journée Mr le Ministre de la République du Cameroun ».

Cette autre ne cache pas sa déception : « Vous feriez mieux de bien choisir vos Community managers à l’avenir Mr le ministre. Un homme de votre rang ne devrait pas se faire tourner tout seul ainsi au ridicule. Le peuple n’a aucunement besoin de vos charades mais de solutions et de réponses. Allez travailler ! ».

Les sorties du ministre Grégoire Owona, par ailleurs secrétaire général adjoint du Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), au pouvoir sont d’autant plus incompréhensibles que l’homme a toujours fait montre de courtoisie envers ses adversaires politiques et d’humilité en général.

En 2018, après aux lendemains de l’élection présidentielle qui avait vu son champion reconduit à la présidence de la République, le ministre s’était publiquement excusé pour avoir qualifié de « projet satanique », le programme de résistance du Mrc. « Grégoire Owona fait pitié », avait alors lancé une internaute.

En tout état de cause, dans ce flot de réactions déçues, certains soutiens du ministre répondent volontiers à ces « charades », raillant à souhait la cible des tweets de ce membre influent du parti au pouvoir.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé