CultureCulture › Arts visuels

Cameroun: C’est la rentrée au centre culturel français de Douala

Le centre a rouvert ses portes le 4 janvier dernier

Depuis le lundi 04 janvier dernier, les activités ont repris leur cours normal au centre culturel français Blaise Cendrars de Douala. La bibliothèque a rouvert ses portes, la salle de presse ainsi que la salle de spectacles pour les traditionnelles animations, séances de cinéma et autres concerts et évènements exceptionnels. Pour les deux prochains mois (janvier & février 2010), un programme tout aussi alléchant qu’à l’accoutumée, ce pour bien sûr poursuivre ce qu’il s’est fixé comme objectif, c’est-à-dire, diffuser la riche culture camerounaise, et partant, la culture française, auprès du grand public camerounais.

Sont dont annoncés en tête d’affiche musique, les artistes Germaine Ebelle, le groupe Macase et les rappeurs Terror & Parol. Au chapitre théâtral, le public aura droit à un One man show exceptionnel de Louis Marie Amstrong sur des textes du talentueux humoriste Wakeu Fogaing. En apéro concert, le jeune Michel Sangha a ouvert le bal samedi 09 janvier, suivi le 13 février prochain par Nanad et Kalman. Plusieurs rencontres et débats sont également programmés, qui porteront sur les thèmes tout aussi intéressants que variés, L’eau : ressource et qualité, le tribalisme, et aussi Les sans- papiers en France. Elèves et étudiants seront encore servis, aux travers des documentaires et uvres littéraires (André Brink : Une saison Blanche et sèche ; La croix du Sud de Joseph Ngoué.) qui seront diffusés, de même que les tous petits, grâce au programme Cinémôm qui propose des dessins animés pour enfants. Sans oublier la médiathèque, qui en ce début d’année s’est enrichie de nouveaux ouvrages, parmi lesquels Le Roman de l’été de Nicolas Farges, Le Sari vert d’Ananda Devi, ou encore Trois femmes puissantes de Marie Ndiaye (Prix Goncourt 2009).

Année culturelle 2009 satisfaisante pour les responsables du CCF de Douala
De grands moments ont marqué l’année 2009 au CCF de Douala, et resteront inoubliables pour le public. Entre autres, les brillantes prestations des artistes Julius Essoka, Charlotte Dipanda, le Burkinabé Victor Deme, avec à chaque fois des salles combles, le passage remarqué en décembre dernier de la franco-camerounaise Sandra Nkake, de la danseuse allemande de Butô Regina Goerger, du dessinateur gabonais Pahé lors de la semaine du dessin de presse, ou encore le succès incontestable qu’a connu le concept Stand up show night des humoristes Valery Ndongo et Major Asse, et les rencontres Internationales des Masques et Marionnettes du Cameroun (RIMAC). Ce qui fait dire aux responsables de l’institut que « le bilan de l’année culturelle 2009 est assez satisfaisant ». En attendant que les objectifs de la nouvelle année soient dévoilés, les portes du CCF de Douala sont déjà ouvertes, à tous.


Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé