Politique › Institutionnel

Cameroun-Chine: plus d’obligation de visas pour les administrateurs publics

Un accord y relatif a été signé le 07 juillet entre le ministre camerounais des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella, et l’ambassadeur de Chine, Wei Wenhua

La mobilité des administrateurs publics devient plus facile entre la Chine et le Cameroun. Les deux pays ont signé jeudi, 07 juillet 2016, un accord relatif à la suppression de l’obligation de visas pour les détenteurs de passeports diplomatiques ou de service.

Le ministre camerounais des affaires extérieures, Lejeune Mbella Mbella, a paraphé le document pour le compte du Cameroun. La Chine était représentée à la cérémonie de signature, tenue à Yaoundé, par son ambassadeur-résident Wei Wenhua.

Pour Lejeune Mbella Mbella cet accord vise à ouvrir de nouvelles débouchées pour les citoyens camerounais. «A l’heure actuelle, la Chine est le premier partenaire du Cameroun et ses investissements sont variés», a-t-il souligné jeudi.

Au Cameroun, la Chine est impliquée dans la réalisation plus de 21 projets de développement. C’est ce qu’avait déclaré Wei Wenhua au sortir d’une audience avec le ministre camerounais des finances le 13 avril 2015. Ces projets sont regroupés dans le domaine de l’énergie, des transports, des télécommunications et infrastructures.

Le chef de l’Etat, Paul Biya, devrait également ratifier dans les prochains jours l’accord portant sur l’exemption réciproque de l’obligation de visas court séjour pour les détenteurs de passeports diplomatiques et de service avec l’Italie. Un projet de loi l’autorisant à le faire a été adopté le 28 juin par le Parlement.

Il stipule que les bénéficiaires de l’accord ont l’obligation d’emprunter les points de frontière ouverts au trafic international, de même qu’ils doivent respecter la législation de l’État hôte.


Droits réservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut