Personnalités › Success Story

Cameroun: Christiane Mantey s’est mise au service des petites et moyennes entreprises

Avec ses multiples casquettes, la Franco-camerounaise apparaît comme l’une des femmes les plus actives de ce domaine

Elle aurait pu choisir de vivre à l’étranger, qu’elle n’aurait eu de compte à rendre à personne. Mais c’est au Cameroun qu’elle a installé depuis 1987 ses quartiers et ses affaires. Cette année là, elle revenait de la France, après y avoir passé la grande partie de sa jeunesse. Près de quinze ans. Mais pour Christiane, vivre au Cameroun n’est pas qu’une question de choix, c’est aussi une question de us sangini, le lien du sang. Celui qui coule dans ses veines lui vient d’une part d’un père français, Jean-Pierre Mantey, et d’autre part d’une femme camerounaise qui, et tout le monde le reconnaîtra, a marqué à sa façon ce pays, Titi Edima. Ne vous méprenez pas, on parle bien de Titi Edima. L’une des plus grandes chanteuses que le Cameroun ait connu. Voilà ce qui explique la force de combat qui caractérise Christiane.

Parcours d’une optimiste battante
Christiane Mantey est née à Yaoundé. Elle suit ses études en France jusqu’en classe de première, puis retourne au Cameroun, précisément à Douala. Elle est d’abord hôtesse à UTA (union des transports aériens), qui deviendra plus tard Air France et en 1999, devient responsable du comptoir entreprise d’Air France. L’année d’après, elle est faite conseillère entreprise du Groupement Inter patronal du Cameroun (GICAM). A ce niveau elle cohabite déjà avec une certaine fibre entrepreneuriale, qu’elle développe toute seule, au fil de ses rencontres. Je l’ai cultivé moi-même puisque je suis une autodidacte. Il n’y a pas d’entrepreneur dans ma famille confie t-elle. L’envie d’aller encore plus loin ne la quitte plus, et c’est ainsi qu’elle créée en 2003 sa propre structure, Club Market, malgré l’environnement difficile des affaires qui règne au Cameroun. Club Market est une société qui gère un salon VIP à l’aéroport international de Douala et fait aussi dans l’art floral.

Sa définition de cette entreprise se confirme par l’emplacement de ses bureaux. En plein c ur de Bonapriso à Douala, demandez le carré des artistes; Club Market y sonne comme un nom de star. Et puisque je ne suis pas très souvent sur place, il se pourrait qu’elle soit à Sangmelima mon village comme elle aime à le dire. Vous trouverez Roseline, son assistante, tout aussi sympa que la patronne. Avec Club Market, Christiane emploie près de 13 jeunes, une façon pour moi d’aider cette jeunesse qui de plus en plus a du mal à se faire une place au soleil. Roseline peux-tu nous apporter deux tasse de thé s’il te plaît?lance-t-elle avec sourire.

PME Impact
Une gorgée de thé chaud et elle raconte: C’est au sortir du Cameroon Investment Forum organisé par le Commonwealth en novembre 2006 que j’ai décidé de mettre sur pied cette structure. Je me suis rendu compte lors du forum que beaucoup de personnes étaient concernées par les problèmes que j’évoquais. Elle cite entre autres les difficultés à créer une entreprise, pourtant en Ouganda par exemple, il vous faut environ 20 minutes pour créer une entreprise souligne t-elle, et le difficile accès au financement. Avec quelques amis, elle créée donc en janvier 2007 PME Impact, une association de petites et moyennes entreprises (PME) qui compte à ce jour près de 150 membres sur tout le territoire camerounais et dont elle est la présidente.

Christiane Mantey
journalducameroun.com)/n

En plus d’ uvrer pour la bonne gouvernance, PME Impact a pour objectifs de renforcer les capacités en management des membres, d’être l’interface des membres auprès de l’administration, de porter l’information et promouvoir la formation des chefs d’entreprises. Des missions que la structure s’efforce d’atteindre à travers des forums qu’elle organise chaque année au Cameroun. La présidente est d’ailleurs actuellement à pied d’ uvre pour la troisième édition qui aura lieu en fin 2010. A noter que PME Impact est membre du West Africa Business Association (WABA), une organisation du Commonwealth.

Une militante pleine et convaincue
A titre personnel, Christiane Mantey est membre du Cameroon Business Women Network (CBWN). Un réseau de femmes chefs d’entreprises nouvellement installé à Douala et qui a pour mission de donner aux femmes des clés devant leur permettre d’exceller dans divers domaines d’activités qualifiés de «masculin» tels les Bâtiments et Travaux publics (BTP), les transports, etc. A côté de cela, elle est membre du Cameroon Business Forum, et du Vital Voices, une association créée en 2000 par l’actuelle secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton.

Le poids de toutes ces charges, vous ne le verrez jamais transparaître sur le visage de Christiane, très réservée la plus part du temps, mais qui a pourtant beaucoup d’humour. Si la dame aux cheveux bruns peut cependant se reprocher d’une chose, c’est d’être un peu naïve, mais n’allez pas croire qu’elle est dupe. Elle prend tout simplement les gens comme ils sont. On ne peut pas changer les gens. Au-delà de la franchise, elle est très critique, toujours à la recherche de la perfection nous confie Roseline, son assistante.

Christiane Mantey pour PME Impact
web.worldbank.org)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé