› Eco et Business

Cameroun: Cimencam investit 23 milliards de F pour une unité de broyage

Ces fonds sont destinés à la construction, en 2018, d’une usine de transformation du clinker d’une capacité de production annuelle de 500. 000 tonnes à Yaoundé

Les Cimenteries du Cameroun (Cimencam) et le gouvernement ont signé mardi, 03 mai 2016, une convention d’investissement relative au projet d’extension de la Cimencam. Lequel passera par la construction d’une unité de broyage du clinker, un des composants du ciment artificiel.

D’un montant estimé à 23 milliards FCFA, les travaux de construction de ladite usine à Nomayos, près de Yaoundé, commenceront dans les prochaines semaines et devraient s’achever en 2018.

Cette usine aura une production annuelle de l’ordre de 500.000 tonnes de ciment avec possibilité d’extension à 1 million de tonnes.

Le clinker, matière de base dans la fabrication du ciment et qui sera utilisé à Nomayos, sera à terme importé à partir du nouveau port en eau profonde de Kribi (Sud).

Cimencam, qui se présente comme «le leader du marché du ciment au Cameroun et Afrique centrale» et a réalisé un chiffre d’affaires de 85 milliards FCFA en 2013, dispose déjà d’une station de broyage à Bonabéri (Littoral), d’une cimenterie intégrée à Figuil (Nord) et d’une centrale à béton à Olembé (Centre).

Créée en 1963, et avec une capacité annuelle de production de 1,5 million de tonnes, cette entreprise est aujourd’hui en concurrence avec le turc Medcem, le nigérian Dangote Cement et le marocain Cimaf.


Droits reservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut