› Politique

Cameroun : cinq Organisations de la société civile s’associent au projet de marche du MRC

Maurice Kamto et Albert Dzongang
Maurice Kamto en tête d'une foule de manifestants, 26 janvier 2019 (c) Droits réservés

Dans une lettre adressée au président du MRC, elles sollicitent une rencontre avec Maurice Kamto pour discuter de leur participation à la manifestation du 22 septembre 2020.

L’appel du Mouvement pour le renaissance du Cameroun (MRC) lancé le 24 août 2020 a reçu un écho favorable chez cinq Organisations de la Société civile (OSC).  Redhac (Maximilienne Ngo Mbe), le NDH (Cyrille Bechon), A nous le Cameroun (Marie Kwin), Fida (Gladys Mbuya), CHRDA (Agbor Nkongho), tous  jugent pertinents l’appel à la mobilisation de Maurice Kamto  en vue du départ au pouvoir du président de la République Paul Biya.

« Bien que nous relevons des préoccupations liées au timing, au mot d’ordre relatif «au départ de M. Paul Biya du pouvoir  (Etant entendu que la société civile ne se place pas dans la loge de chasser un président du pouvoir) et à la convocation des élections régionales, nous sommes d’accord sur la nécessité de la mise en place de ce Front commun sur les questions pertinentes suivantes : la révision consensuelle du système électoral afin de garantir les élections libres et transparentes (la société civile la mène depuis des décennies), la résolution pacifique de fa crise sociopolitique dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest, la Réconciliation Nationale pour une paix durable, seul gage pour le développement au service des populations », écrivent ces organisations de la société civile.

Sur les modalités de leur participation, les OSC souhaitent poser les bases avec Maurice Kamto. « Les représentants de la société civil désignés sont prêts à vous rencontrer pour qu’ensemble nous puissions mutualiser nos efforts dans un cadre de dialogue que nous voulons franc et bénéfique pour nos compatriotes et le devenir du Cameroun ».

Rappelons que le gouvernement s’oppose à ces manifestations qu’il qualifie d’illégales et d’insurrectionnelles. Le MRC qui le conteste est déterminé à braver l’interdiction.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé