› Société

Cameroun : cinq séparatistes déposent les armes dans le Nord-ouest

Les armes des ex-combattants séparatistes déposées le 19 janvier dans le Nord-ouest Cameroun.

Ils se sont rendus aux autorités avec leurs fusils de fabrication artisanale.

Le ministre de l’Administration territoriale qui fait part de cette nouvelle, le 19 janvier, alors qu’il était en tournée dans la région du Nord-ouest du Cameroun. « Il était 10h 30 exactement. Un groupe de terroristes ont appelé le Fon (chef, Ndlr) de leur village pour dire que ‘nous voulons sortir. Mais nous avons peur parce que si nous sortons, la gendarmerie, la police et l’armée peuvent nous interpeller et nous brutaliser’ », rapporte le ministre Paul Atanga Nji.

Il poursuit : « Nous leur avons donné nos assurances que les instructions du chef de l’Etat sont claires : ceux qui déposent les armes n’iront pas en prison. Ils seront intégrés dans les centres DDR et ils seront réhabilités. Ils ont remis cinq fusils de fabrication artisanale ».

Cette nouvelle défection porte à 14, le nombre de combattants qui ont déposé les armes depuis le dimanche 17 janvier dernier. En effet, Faï Yengo Francis, le coordonnateur du Comité national de désarmement et de réinsertion a annoncé ce lundi 18 janvier que 9 ex-combattants séparatistes ont rejoint le centre de DDR de Bamenda.

Pour le reste, le ministre Paul Atanga Nji s’est rendu au poste de péage de Matazem, région de l’Ouest qui a subi une attaque le 8 janvier dernier. Au moins trois gendarmes ont été tués par les séparatistes. Le ministre de l’Administration territoriale a instruit qu’on périmètre de sécurité soit érigé autour de ce poste.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé