Culture › Musique

Cameroun: Clarisse Valeri chante pour la première dame

Le troisième album de la chanteuse camerounaise Clarisse Valeri est actuellement diffusé à profusion dans les chaînes de radios et télévisions publiques et privées de Yaoundé. L’artiste qui est venue communier avec les siens a ainsi profité de ce séjour au pays natal pour en faire une large promotion. Baptisé le sucre frappe du cosmos, l’album sorti en février 2009, est composé de 07 titres parmi lesquels, Zambeu ane ngul, bonbon sucré, Il m’a plaqué, wopso présidentiel, I love you,ndoscologie, Chantal Biya. Pour mener à bien ce projet, la chanteuse originaire de Sangmélima au sud Cameroun, a fait appel à quelques requins des studios tels qu’Anderson Ondoa bassiste camerounais basé en côte d’ivoire, le congolais Dally kimoko, l’ivoirien Briscar kouadio, Jules Essoua, Francis Picket, Roméo Dika, Guy Remy, Joss Inno, Abanda kiskis, Manga Dika, Christian Nimi Mahilet du groupe Magic system etc. Et c’est au studio clarissevaleri.com de Paris que la chanteuse a enregistré pendant deux ans son troisième album. Un opus qui plane entre le Meringué de son sud natal, le Ben Skin de la région de l’ouest, un brin de makossa teinté d’une rythmique congolaise

Clarisse Valéri
journalducameroun.com)/n

Dans ses chansons, Clarisse Valeri chante l’amour, la paix et Dieu qui est amour, persévérance, endurance, et victoire. Elle dénonce en outre les maux qui minent la jeunesse. Une Chanson est dédiée à la première dame camerounaise madame Chantal Biya promotrice des Synergies Africaines contre le sida et les souffrances qui, selon elle, est dotée d’un humanisme légendaire. Clarisse Valeri se dit investie de la mission de changer les mentalités d’une jeunesse en quête des repères et de modèles, à travers une thématique musicale consciente et conscientisante. Je suis une locomotive pour la jeunesse et mon rôle est de montrer le bon chemin aux jeunes en les sensibilisant contre le sida dit elle. Bien que basée en France, l’épouse de Pascal Valeri pense toujours au développement de son pays. Elle vient ainsi de lancer une ligne de vêtement, des jupes, bottes, et des pagnes Wopso, une tendance actuellement en vogue au Cameroun. Cette jeune femme qui a été à l’école vocale de Jacques Douglas Mbida, épate et appâte le public par ses coups de reins élastiques et électriques lors des prestations scéniques. Invitée en février dernier par l’honorable Martin Bilé Bidjan pour un spectacle organisé à Meyomessala à l’occasion de la célébration du 76ème anniversaire du chef de l’Etat son excellence Paul Biya, Clarisse Valeri a séduit les spectateurs. Le 08 mars 2009, elle a donné un spectacle de belle facture à Sangmélima, aux côtés de Clotaire Engamba.

Dès l’âge de 5 ans, Clarisse Valeri fait déjà valoir ses talents artistiques à l’école publique de new town de Mbalmayo. Elle représentera son école en tant que chef de groupe de danse et auteur de chorégraphie. Elle remportera le premier prix inter-collège à saint c ur de marie et est élue meilleure danseuse de la ville de Mbalmayo grâce à ses chorégraphies. Née d’un père instituteur diplômé d’état, et d’une mère pharmacienne, la soucoupe du Wopsorêvait également d’être mannequin.

Pochette album
journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut