Eco et Business › Agro-industrie

Cameroun : Claude Ewoty produit la farine de blé à base d’épluchures de manioc

Pain à base de farine de manioc

Alors que le 1er et le 5è exportateurs de blé (Russie, Ukraine) sont en guerre, les mesures alternatives doivent être envisagées pour contrecarrer l’inflation.

Au moment où l’augmentation du prix du pain généralement produit à base du blé importé anime l’opinion publique, les entrepreneurs proposent des alternatives. C’est le cas d’Ernest Claude Ewoty Ndjie qui fabrique la farine de marque Enec, produit à base de déchets de manioc.

Avec son projet, ce dernier a été le grand vainqueur le 22 janvier 2022 du « Orijinal challenge » organisé par la société brassicole Guiness Cameroun. En effet, l’augmentation du prix du blé avec répercussions sur le prix de la baguette remet en lumière la promotion des farines à base des produits locaux (manioc, patate, plantain…).

« La farine de peaux de manioc va créer plusieurs emplois. Nous allons un peu réduire le chômage, parce que notre business plan prévoit la création de 500 à 1000 emplois directs et indirects. Autre aspect économique, selon mes objectifs, nous allons réduire les importations et réduire la fuite des devises parce que nous achetons la farine de blé à des coûts exponentiels ».

 « Nous espérons que notre farine va réduire ou arrêter ce flux avec l’extérieur. En dehors de cela, nous pensons que les jeunes cultivateurs pourront avoir de l’émulation en termes de création de champs de manioc », explique Ernest Claude Ewoty Ndjie.

Pour rappel, au cours de l’année 2020, le Cameroun a importé une cargaison totale de 860 000 tonnes de blé, selon l’étude sur le positionnement stratégique de la filière fabrication des produits à base de céréales, rendue publique le 25 août 2021 à Douala par le Bureau de mise à niveau des entreprises (BMN) camerounaises.

 

 


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé