Opinions › Tribune

Cameroun: Communiqué de presse du ministre de la communication

A l’occasion de la célébration du 01 Octobre, anniversaire de la réunification des deux Cameroun

Le gouvernement de la République porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP), institution spécialisée de l’Union africaine, a rendu sa décision sur la communication N° 266/2003 Kevin Ngwane Ngumne et autres, contre l’Etat du Cameroun, au cours de sa 45e session tenue à Banjul du 13 au 27 mai 2009, et ce, six ans après sa saisine par Dr Kevin Ngwane Ngumne et autres.
Aux termes de cette décision, la Commission a rejeté toutes les prétentions sécessionnistes des intéressés agissant comme représentants du Southern Cameroons National Council (SCNC) et de la Southern Cameroons Peoples’ Organization (SCAPO). Elle a également récusé les allégations de discriminations et de violences à l’encontre de la communauté anglophone contenues dans ladite communication.
La Commission africaine des droits de l’homme et des peuples recommande notamment au SCNC et à la SCAPO en question d’abandonner toutes velléités sécessionnistes, et d’envisager de se transformer en parti politique en cas de nécessité, pour apporter leur contribution en tant que citoyens à la construction du Cameroun. Elle leur recommande, en outre, d’engager, dans le respect des lois et règlements de la République, un dialogue constructif avec l’Etat du Cameroun, sur les problèmes constitutionnels et les autres griefs soulevés par eux, en l’occurrence le sentiment de marginalisation dont souffrirait la communauté anglophone.
La Commission africaine a offert ses bons offices en vue de la mise en uvre, au niveau national, des recommandations ci-dessus.
Conformément aux procédures internes à l’Union africaine, la décision susvisée a été enregistrée et validée lors du dernier sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Organisation panafricaine à Syrte en Libye, les 1er et 2 juillet 2009
.

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut