› Politique

Cameroun : comprendre les visées du «Mouvement 10 millions de Nordistes»

Les trois régions du Grand-nord en couleur verte

De quelques membres, l’on apprend que le mouvement vise à affirmer le poids politique du Grand-nord  et  défendre les intérêts des populations originaires des trois régions septentrionales.

Mohamadou Bayero Fadil, homme d’affaires et militant du RDPC, ne tarit pas d’éloges quand il parle des trois régions du septentrion : Nord, Adamaoua et Extrême-nord. « La démocratie qui a été mise en place et qui est irréversible, est faite pour tous les camerounais, mais elle est surtout faite  à l’avantage du septentrion. Parce que le septentrion dans son ensemble, uni peut, peut soit faire d’un homme président de la République, soit faire d’un de ses fils président de la République », déclare-t-il dans une télévision locale.

Les résultats de la présidentielle de 2018 lui servent d’instrument de mesure du poids politique du septentrion. « Le candidat Paul Biya a gagné l’élection avec le score de 72%. Sur les 72%, 47% des voix viennent du septentrion (…) Nous sommes en train de vouloir prouver que qu’il arrive nous avons une population du septentrion, vivant dans cette région qui  représente à peu près 15 à 20% (…) Je veux dire aux fils du Grand-nord de bomber le torse, de ne pas se décourager », soutient ce natif de Garoua en 1960, président du Conseil d’administration de  l’Agence camerounaise des normes et de la qualité.

Pour sa part, le journaliste Guibai Gatama, directeur de publication du journal L’Œil du Sahel, explique sur sa page Facebook le 27 juin dernier que  «Mouvement 10 millions de Nordistes» vise à promouvoir et à défendre les intérêts du Grand Nord dans un esprit républicain.

« Il est impérieux que chaque nordiste en fasse la promotion pour une appropriation collective de notre poids au Cameroun»,  renchérit-il.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé