Dossiers › Focus

Cameroun: Contractualisation d’une assurance maladie pour les membres du gouvernement

L’Etat a souscrit, il y a deux mois, une police d’assurance pour la santé des membres du gouvernement et leurs familles. Objectif: les soustraire aux difficultés de l’évacuation sanitaire

Le décès de Françoise Foning, le 23 janvier 2015, a créé une psychose au sein des membres de l’establishment ne disposant pas d’une protection sociale. Les colonnes des journaux ont fait la part belle depuis janvier dernier et même avant, aux malaises et problèmes de santé de différents ministres et assimilés.

Actuellement, c’est Pierre Moukoko Mbonjo, le ministre des Relations extérieures qui, à la veille du 20 mai 2015, aurait effectué une évacuation sanitaire en Europe. Son cas intervient après celui de Jacques Fame Ndongo de l’Enseignement supérieur, Peter Agbor Tabi du secrétariat général de la présidence de la République, Louis Bapes Bapes des Enseignements secondaires en 2014, et, l’année d’avant, le chef du gouvernement en personne, Philemon Yang, qui avait passé plus d’un mois à l’étranger pour des soins médicaux, suscitant toutes les interrogations au sein de l’opinion publique.

Face à cette situation de plus en plus récurrente, il fallait trouver une solution qui n’impacte nullement le portefeuille de ces personnalités. Pour ce faire, le ministre délégué à la présidence en charge des Marchés publics a signé le 20 mars 2015, un communiqué publiant les résultats d’un appel d’offres national pour la souscription d’une police d’assurance maladie et assistance par le ministre de la Santé publique au profit des membres du gouvernement et assimilés ainsi que leurs familles respectives.

A la lecture dudit communiqué, il apparaît que c’est la compagnie marocaine Saham assurance qui a été retenue pour un montant de 1 058 191 386 Fcfa réalisable en 36 mois. Moins onéreuse pour l’Etat, Saham Assurance a damé le pion à Zenith Insurance, Saar Assurance et Axa Cameroun. Saham assurance propose une couverture optimale avec la prise en charge des frais médicaux, pharmaceutiques et d’hospitalisation. Que ce soit l’assurance individuelle, professionnelle ou d’entreprise, elle couvre le remboursement ou la prise en charge par le système du tiers payant des dépenses d’ordre médical et pharmaceutique en cas de maladie, de maternité ou d’accident et d’hospitalisation ou d’intervention chirurgicale.

En plus, l’assurance couvrira les consultations et les visites, la pharmacie, les analyses, les radios, les maternités, les hospitalisations, les kinésithérapie-rééducation, et le transport médicalisé avec évacuation sanitaire et rapatriement du corps, en cas de décès. Cette assurance maladie doit couvrir le transport de l’assuré malade qui ne peut être soigné localement vers le pays le plus apte à prendre en charge son cas.

La souscription de cette police d’assurance par le ministère de la Santé publique vient réconforter les membres du gouvernement qui n’ont souscrit aucune assurance maladie individuelle, familiale ou alors aucune assurance leur garantissant le privilège d’une évacuation sanitaire. Le décès de Françoise Foning est donc venu ressusciter ce dossier qui sommeillait dans les tiroirs depuis des années. Car, le maire de Douala 5ème est décédé alors que le gouvernement tentait de mettre en place une procédure d’évacuation, pas très facile quand le malade ne dispose d’aucune police d’assurance.

En effet, quand une police d’assurance comprend la prise en charge médicalisée et l’évacuation, votre compagnie d’assurance prend des dispositions en moins de 24 h, si vous êtes dans une localité qui peut accueillir un hélicoptère ou possède un aérodrome au moins. Seulement, le Cameroun ne dispose d’aucun avion médicalisé sur son sol alors que la ville d’Abidjan en Cote d’Ivoire et même Libreville au Gabon disposent chacune de son avion médicalisé, certaines cliniques comme à Abidjan en disposent à titre personnel.

Articles liés:
Assurance maladie pour le gouvernement: Tout pour les «grands» et leurs familles
Pr. Claude Abé: «C’est une provocation de trop du gouvernement»


Droits réservés)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé