› Politique

Cameroun-Coronavirus : le gouvernement refuse toute critique de sa gestion de la crise

René Emmanuel Sadi, le MINCOM. (c). Droits réservés

Le ministre de la Communication met en garde ceux qui mettent en doute l’efficacité de la stratégie nationale de riposte menée par le gouvernement contre le coronavirus.

René Emmanuel Sadi ne goutte pas qu’on ne puisse acclamer « l’efficacité » de la stratégie de riposte du gouvernement contre la coronavirus au Cameroun.

Lui qui voudrait qu’on félicite « la pratique des tests massifs au sein des communautés et de la décentralisation de la prise en charge des cas déclarés, des résultats de la thérapie usitée au regard du nombre de personnes guéries, ainsi que des données encourageantes enregistrées en matière de prévention et des efforts soutenus pour une prise de conscience accrue de la dangerosité de la pandémie et de la nécessité de l’implication de tous pour la vaincre ».

Aussi, le ministre de la Communication dans une sortie le 13 juillet 2020 à Yaoundé, s’en prend-t-il aux « nombreux contempteurs et autres censeurs auto-investis ont, sous divers profils, (qui écument) toutes sortes de médias, pour mettre en cause et discréditer la stratégie nationale de riposte contre cette pandémie, mise en œuvre sous la houlette de Monsieur le Premier Ministre Chef du Gouvernement, et sous la Très Haute Impulsion du CHEF DE L’ETAT, SON EXCELLENCE PAUL BIYA ». Chiche.

Pis encore selon le ministre Sadi « certains parmi ces esprits mal avisés ont ainsi tenté de contester les statistiques diffusées par le Ministère de la Santé Publique sur l’état de la pandémie, décrier les mesures de prévention édictées par le Gouvernement et recommandées par l’Organisation Mondiale de la Santé, sévèrement critiqué les mesures d’assouplissement prises par le Gouvernement en vue de la prise en compte des impératifs économiques, invalidé sans aucun argument valable le protocole de prise en charge thérapeutique retenu par les autorités sanitaires ».

Depuis plusieurs semaines, le gouvernement a arrêté de publier un bilan quotidien de la propagation du virus au Cameroun.  Ce qui laisse cours à toutes les interprétations au sein de l’opinion.

De plus, plusieurs centres d’accueils construits spécialement pour accueillir des  malades du coronavirus sont désespérément vides. Même si le nombre de contaminés va croissant, le gouvernement continue de publier des chiffres bas du nombre de morts.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé