› Santé

Cameroun/Covid-19 : désaccord entre l’Ordre des médecins et le ministre de la Santé sur la fermeture de la Polyclinique Marie O. à Douala

Manaouda Malachié, le ministre de la Santé publique.

L’ordre national des médecins s’oppose à la fermeture de la Polyclinique Marie O à Douala, accusé par le ministre de la Santé publique d’avoir commis plusieurs irrégularités dans la prise en charge d’un patient décédé des suites de Covid-19.

L’ordre national des médecins du Cameroun (ONMC) est vent debout contre leur ministre de la Santé publique (Minsanté)  qui a décidé de sceller les locaux de la Polyclinique Marie O ce 14 mai. à Douala. Un sit-in  des médecins est programmé ce jour devant le siège de cette formation hospitalière privée.

« Le bureau n’a relevé aucune irrégularité dans la PEC (prise en charge. Ndlr) et la pratique médicale. Étant donné qu’aucune enquête n’a encore été menée et que notre confrère n’a pas eu l’occasion d’être entendu par les institutions (ONMC et MINSANTE), nous sommes surpris de la décision de la tutelle de la fermeture dès demain 12h de la Polyclinique Marie O », a écrit pour l’ONMC dans un communiqué, le  Dr Philippe Ngandeu.

L’affaire de la Polyclinique O. remonte à il y a trois jours. Avec le décès le 11 mai 2020 d’un septuagénaire que l’hôpital a déclaré positif au Covid-19. Diagnostic réfuté par les membres de sa famille qui ont investi l’hôpital réclamant la dépouille, déclarant avoir  versé la somme d’un  million  de FCFA de caution.

Or le Minsanté a toujours martelé que la prise en charge du COVID-19 est entièrement gratuite et se fait essentiellement das les centres dédiés. Manaouda Malachie avait également condamné l’usage du scanner thoracique pour le dépistage du Covid-19.

 Il a écrit le 13 mai dernier au gouverneur de la région du Littoral pour exiger la fermeture ce jour à 12 heures de la Polyclinique au cœur du scandale.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé