› Santé

Cameroun-Covid-19 : Dion Ngute annonce des sanctions contre les récalcitrants aux mesures de prévention

Le Premier ministre du Cameroun, Joseph Dion Ngute

Dans sa deuxième déclaration ce 24 mars 2020, Dion Ngute déplore l’insouciance des populations et brandit des sanctions.

 Le Premier ministre camerounais constate que certaines mesures de restriction prescrites  le 17 mars 2020, dans le but de limiter l’expansion du Coronavirus dans notre pays, ne sont  pas respectées par un très grand nombre.

Il cite en particulier  :
–  la fermeture systématique des débits de boissons, les
restaurants et les lieux de loisirs dès 18 heures ;

–  l’interdiction des rassemblements de plus de
cinquante (50) personnes ;

–  l’interdiction des surcharges dans les bus, taxis et de
mototaxis ;

–  la restriction des déplacements urbains et
interurbains ;

–  la régulation des flux des consommateurs dans les
marchés et les centres commerciaux ;

– le  respect des règles d’hygiène et de la mesure de
distanciation sociale édictées par l’Organisation
Mondiale de la Santé.

Pour le Premier ministre,  ‹‹ ces actes d’indiscipline, d’insouciance voire d’inconscience qui ont été observés ces derniers jours, contribuent fortement à l’expansion de cette épidémie dans notre pays. ››

Il rappelle que : ‹‹ l’article 260 de notre Code Pénal punit d’un emprisonnement de trois (03) mois à trois (03) ans celui qui, par sa conduite, facilite la transmission d’une maladie  contagieuse et dangereuse. Dans cette optique, les autorités administratives et municipales, ainsi que les forces de maintien de l’ordre, ont été  instruites de renforcer les contrôles et de prendre toutes les dispositions utiles et nécessaires, afin que les mesures prescrites par le Chef de l’Etat soient respectées par tous et partout. ››



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé