Eco et Business › Finance

Cameroun/Covid-19/IFR: le gouvernement s’aligne sur l’exigence de “transparence” faite par le FMI

Louis Paul Motaze, le ministre des Finances du Cameroun

Assurance donnée par le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, le 06 mai, sur la gestion des 226 millions de dollars accordés au Cameroun au titre de l’Instrument de financement rapide (IFR)

 

Le gouvernement camerounais promet la “transparence” dans l’utilisation des 226 millions de dollars (environ 136 millions de F CFA) accordés au Cameroun par le Fonds monétaire international (FMI) le 04 mai dernier au titre de l’Instrument de financement rapide (IFR).

“Nous devons rendre compte régulièrement au FMI sur l’utilisation de l’argent”, a affirmé le ministre des Finances, Louis Paul Motaze (photo), sur la radio publique nationale, ce mercredi en journée. 

L’appui financier a été approuvé par le conseil d’administration du FMI au titre de l’IFR, pour aider le Cameroun à satisfaire les besoins urgents de financement du budget et de la balance des paiements qui résultent de la pandémie du Covid-19 et des chocs externes dus à la baisse des cours des matières premières (dont le pétrole).

Le conseil d’administration du FMI a demandé au gouvernement camerounais d’“assurer un contrôle budgétaire rigoureux” et de “faire preuve de transparence” pour que l’aide atteigne les objectifs visés.

Selon les explications données par le Minfi ce jour, les dépenses seront effectuées en collaboration avec le ministère de la Santé publique du Cameroun, au cours des efforts des pouvoirs publics contre la pandémie du nouveau coronavirus.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
Advertisement
error: Contenu protégé