Société › Société

Cameroun/Covid-19 : Lady Ponce dénonce le business autour des morts dans les hôpitaux

Lady Ponce

La diva du Bikutsi pense que  le Coronavirus est devenu un fonds de commerce dans les formations hospitalières « plus les hôpitaux déclarent des cas de Coronavirus, plus ils ont des primes ».

Une Lady Ponce en colère enflamme les réseaux sociaux à la suite du décès de l’épouse de son neveu. Celle-ci selon l’artiste,  est déclarée positive au Covid-19 à sa mort alors qu’elle était hospitalisée depuis un mois pour une infection pulmonaire. « C’est quand même scandaleux ce qui se passe dans notre pays », s’exclame-t-elle.

Adèle Ruffine Ngono, épouse Youmbi Tsafack, plus connue sous le nom Lady Ponce s’étonne  que : «  Sur un coup de tête nous quittons d’une infection pulmonaire sans jamais avoir mentionné le coronavirus pour un cas de coronavirus. Où sommes-nous là ? Veut-on nous dire qu’on est dans un pays dans lequel on est hospitalisé pendant plus d’un mois pour une maladie donc les factures et les médicaments sont payés par la famille,  et on meurt d’une autre maladie dont aucun symptôme n’a été déclaré à la même famille ? »

La star aux six albums ajoute : « Pourquoi tous les gens et toute la famille qui étaient à son chevet pendant ces trois mois d’hospitalisation ne sont pas convoqués pour se faire examiner? Pourquoi n’était-elle pas isolée tout au long de son hospitalisation  et était autorisée à être en contact avec tout le monde? Pourquoi c’est son cadavre qui doit être bloqué pour des motifs de protection ? Je dis  Stop ! »

La chanteuse et parolière qui s’est révélée en 2004 avec le titre « l’homme,  le ventre et le bas ventre »,  décèle un marchandage autour de la pandémie du Covid-19 au Cameroun. « Le Coronavirus est devenu un vrai fonds de commerce dans nos hôpitaux. Arrêtez avec le trafic des corps. Jusqu’où ira cette escroquerie organisée? Le nouveau business est né au Cameroun. Plus les hôpitaux déclarent  des cas de Coronavirus, plus ils ont des primes. »

Pour Lady Ponce, la gestion de la pandémie du Covid-19 est sur le point d’éloigner les patients des formations hospitalières. « Aujourd’hui les gens préfèrent même se faire soigner à domicile de peur de se faire déclarer positif au coronavirus par simple mensonge.  Qu’est-ce qui n’a pas marché chez nous les noirs ? L’argent et toujours l’argent à tout prix. Il faut dire stop à cette manipulation. »


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé