Société › Education

Cameroun/Covid-19 : les écoles catholiques de Yaoundé pourraient restées fermées le 1er juin

Les délégués du personnel du Secrétariat à l’éducation catholique de Yaoundé (SEDY) désapprouvent la décision du gouvernement de rouvrir les établissements scolaires au moment où la pandémie du Covid-19 fait rage.

Au moment où le gouvernement programme la reprise des cours le 1er juin prochain, les enseignants des écoles catholiques de la capitale sollicitent une mise en chômage technique. Ils n’approuvent pas la décision de reprendre les cours en ce moment critique de la pandémie du Covid-19.

Pour faire valoir leurs doléances, les délégués du personnel du Secrétariat à l’éducation catholique de Yaoundé (SEDY), représenté par le Secrétariat à l’éducation privé laïc du Centre et de l’Est (SEDUC) ont saisi le régional du ministère du Travail et de la sécurité sociale.

Au terme d’une réunion tenue le 27 mai dernier, les enseignants des écoles catholiques qui annoncent qu’ils reprendront le service  le 5 octobre, ont arrêté les mesures suivantes :

  • La mise en chômage technique de tout le personnel enseignant du mois de Mai à Septembre 2020.
  • Pendant le chômage technique, tout le personnel aura droit à une indemnité qui est égale à 50% du salaire net pour le mois de Mai et 40% pour les mois de Juin, Juillet, Août et Septembre.
  • Tous les enseignants reprennent leur poste de travail dès la reprise des cours à partir du 05 Octobre 2020.
  • Les impôts et la CNPS seront à la charge de l’employeur pendant cette période.
  • L’employeur s’engage à saisir les banques dans lesquelles les salaires des travailleurs sont payés pour demander la rallonge des remboursements des prêts contractés par les travailleurs.
  • Pendant cette période, le service est assuré dans les écoles par les responsables hiérarchiques (Administration centrale, Directeurs et Directeurs Adjoints).

L’on se souvient que le 25 mai dernier,  une lettre de Monseigneur Samuel Kleda l’archevêque de Douala indiquait déjà que le retour à l’école ne sera pas effectif le 1er juin prochain dans les écoles des diocèses de Bafoussam, Bafang, Edéa, Nkongsamba et d’Eséka. C’est dire si la reprise des cours après deux mois d’interruption se fera à double vitesse.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé