Politique › Institutionnel

Cameroun/Covid-19: Maurice Kamto annonce qu’il poursuit sa collecte de fonds malgré la mise en garde du Minat

Maurice Kamto, président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun

Le président du MRC estime, dans une sortie faite le 09 avril en soirée, que l’initiative Survie-Cameroon-Survival est une “auto-organisation du peuple”, “légitime par nature”, qui n’empêche pas les pouvoirs publics d’agir

 

Le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), Maurice Kamto, a invité ce 09 avril, dans une vidéo diffusée sur sa page Facebook, les personnes sensibles à l’initiative Survie-Cameroon-Survival, qu’il a lancée le 03 avril dernier, à “participer plus massivement encore à la collecte des dons en cours”.

La sortie de Maurice Kamto fait suite au communiqué publié par le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, le 07 avril, stipulant que les appels à la générosité publique en lien avec le Covid-19, lancés par certains leaders politiques et d’associations, étaient illégaux dans la mesure où ils n’avaient pas reçu d’autorisation du Minat selon les lois en vigueur au Cameroun. Paul Atanga Nji avait alors invité les auteurs ) y mettre fin immédiatement.

Maurice Kamto pour sa part estime que son initiative “est une auto-organisation du peuple camerounais souverain en situation de danger de mort pour assurer sa survie. Elle n’entre dans aucune des catégories prévues par la législation en vigueur et en cela ne saurait enfreindre cette dernière. Elle est légitime par nature et n’empêche pas aux pouvoirs publics d’agir s’ils le désirent”.

Le président du MRC affirme en outre que la mise en garde du Minat reflète un “traitement à géométrie variable”, rappelant qu’il avait déjà eu à soutenir des actions humanitaires par le passé, pour la Fondation Ayah, ou encore à travers des collectes de sang pour l’armée camerounaise, sans avis défavorable des pouvoirs publics.

Pour Maurice Kamto, l’initiative Survie-Cameroon-Survival-Initiative, qui vise à mobiliser des camerounais à travers le territoire national et ceux de la diaspora pour l’achat de biens utiles à la prévention contre la pandémie de Covid-19, va se poursuivre; et que les acteurs institutionnels qui s’y opposeront seront “responsables de ce qui adviendra, de tout dérapage, lors de la distribution pacifique de l’assistance [masques, gels hydroalcooliques, entre autres], aux populations.”


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé