Société › Faits divers

Cameroun : Crime crapuleux à Ngaoundéré

©Droits réservés

Une jeune femme  a été égorgée dans son domicile. Les premiers éléments d’enquête privilégient la thèse d’un règlement de compte.

Dans la nuit du 06 avril, en entrant chez lui, Issa Hassan est tombé sur l’image de son épouse Aïcha, gisant dans son sang, au milieu de ses deux enfants endormis. Le père de famille n’a pas supporté de voir ça. Il a poussé un cri, puis s’est évanoui. Alertés, les voisins ont accouru pour le transporter à l’hôpital et prévenir la police du crime dont le quartier Yarbang (dans la ville de Ngaoundéré) était témoin.

Selon des témoignages recueillis  par Le Jour, la victime âgée de 23 ans, était une jeune femme casanière, sans histoire qui disait bonjour à tout le monde. D’où l’incompréhension de la thèse du règlement de compte privilégié par les sources du journal.

Des proches et voisins de la victime ont été entendus par la direction régionale de la Police judiciaire pour l’Adamaoua. Issa Hassan, a lui aussi été entendu après sa sortie d’hôpital, dans l’après-midi du 07 avril 2017. Des informations précises sur cet assassinat restent attendues.

La veille de ce drame, le quartier avait été bouclé. La police avait procédé à l’arrestation de cinq individus. Des repris de justice apparemment. Le Jour précise qu’une arme de guerre avec des munitions et 31 motos avaient été saisies dans une concession du quartier.

 

 

À LA UNE
Retour en haut