Société › Faits divers

Cameroun : crime crapuleux dans une chambre d’hôtel à Yaoundé

Marie-France-Mbeya, la meurtrière

La meurtrière a été rattrapée grâce à la vigilance des employés de l’hôtel où le forfait a été commis.

La vidéo macabre est devenue virale sur les réseaux sociaux. L’image d’un corps décapité dans une valise est insoutenable. Aussitôt informés, les habitants du quartier Biyem-Assi ont envahi le lieu du crime ce lundi 22 août.

En effet, selon le témoignage de la meurtrière, Désiré Beyanga, elle a pour une obscure raison ôté la vie de sa belle-sœur, Marie France Mbeya. Le crime a eu lieu au quartier Biyem-Assi, plus précisément à l’hôtel le Mendzang, situé à la descente du lycée de Biyem-Assi. À en croire les premiers témoignages, Désiré Beyanga, originaire d’Okola dans la région du centre, qui réside non loin de l’hôtel le Mendzang aurait fait venir sa belle-sœur à l’hôtel dimanche dernier.

Selon son récit, après l’arrivée de cette dernière dans la chambre d’hôtel, elle va lui frapper une bouteille sur la tête, puis à l’aide d’une machette bien limée lui trancher d’abord la gorge ,ensuite elle va décapiter le reste du corps en plusieurs morceaux.

Après avoir commis son forfait, elle va revenir dans cet hôtel dans la nuit du lundi 22 août aux environs de 22h avec une valise  dans laquelle elle va disposer les morceaux des restes de sa belle-sœur. Elle va par la suite tenter de sortir de l’hôtel pour aller à la rencontre de son client potentiel. C’est à ce moment précis qu’elle sera interpellée par le gérant de l’hôtel qui constate qu’elle a du mal à transporter sa valise.

Il se propose donc de l’aider à faire descendre la valise au rez-de-chaussée. Une proposition qu’elle va refuser. C’est à ce moment précis qu’il va suspecter quelque chose de louche et fera appel à d’autres employés de l’hôtel qui viendront contraindre Désiré Beyanga à dévoiler le contenu de sa valise.

Dans un premier temps, elle leur fait comprendre que ce sont des aliments mais ces derniers ne sont pas satisfaits par cette réponse, ils vont arracher la valise et découvrir le pot aux roses.  Une fois informées, les forces de maintien de l’ordre ainsi que le maire de Yaoundé 6, Jacques Yoki Onana vont arriver sur les lieux du spectacle macabre.

 D’après les premiers éléments de l’enquête, on apprendra que notre meurtrière qui est passée aux aveux avait une dette de 4 millions dans une réunion. Elle s’est donc abonnée à une page sur Facebook dénommée « Richesse », c’est de là qu’on lui a promis cinq cent millions de F CFA si elle déposait le corps de quelqu’un dans un cimetière bien précis.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top