Politique › Sécurité

Cameroun-crise anglophone : un autre redoutable séparatiste tué par l’armée

Trois séparatistes tués à Awing
Forces armées camerounaises (c) Droits réservés

Le combattant séparatiste qui s’est donné pour nom « Satan » aurait été abattu par les forces armées régulières dans la région du Nord-Ouest.

 

Selon les journaux en ligne Infos Cameroun, Cameroun web et  Scoop 4, au moins trois combattants séparatistes ont été neutralisés par l’armée. Les affrontements auraient eu lieu dans la localité de d’Awing située dans l’arrondissement de Santa, département de la Mezam, région du Nord-Ouest.

Suite à un échange de tirs de part et d’autre des deux camps (séparatistes et armée), nos confrères informent que trois séparatistes ont perdu la vie, notamment le redoutable « Satan », qui semait la terreur dans certaines localités de la région du Nord-Ouest depuis l’enlisement de la crise anglophone. Mais aucune communication officielle n’a encore été faite sur le sujet.

Ces autres combattants dits ambazoniens seraient tombés face à l’armée quelques jours  après l’attaque de Muyuka dans la région du Sud-Ouest voisine. Six civils sur les 14 voyageant à bord d’un car de transport ont perdu la vie lorsque les assaillants ont ouvert le feu, et huit autres blessés. Le drame est survenu au lendemain de la rentrée scolaire du 5 septembre 2022. Mais avant cela, l’armée accomplit des opérations de sécurité et de défense sur le terrain.

En juin dernier, Field Marshall, un autre leader  séparatiste redouté dans le département du Lebialem, région du Sud-Ouest, a été neutralisé et son corps exposé dans la ville de Kumba. Reste recherché, un autre leader du nom de « No Pity », qui selon les informations, sème la terreur dans la région du Nord-Ouest.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé