Société › Société

Cameroun: la crise due au Covid-19 “ne doit pas occulter la situation désastreuse” dans trois régions (MSF)

Carte Cameroun

Médecins Sans Frontières rappelle qu’il y a une “flambée des besoins humanitaires” à cause de la situation sécuritaire dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest

 

Le Cameroun, avec près de 1000 cas d’infection au Covid-19 au 16 avril, compte parmi les pays africains les plus touchés parmi la pandémie. Cinq des 10 régions du Cameroun sont aujourd’hui touchées depuis le premier cas de Covid-19, confirmé le 05 mars. Cette situation, pour laquelle le gouvernement a pris des mesures de restriction (fermeture des frontières, limitation des déplacements, fermeture des écoles et universités, gestion des flux dans les transports, etc.) depuis le 17 mars, ne doit pas faire occulter, selon Médecins Sans Frontières, la situation humanitaire présente dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

“La pandémie de Covid–19 ne doit pas occulter la situation désastreuse dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord-Ouest et du Sud-ouest”, affirme le coordinateur d’urgence de Médecins Sans Frontières (MSF) au Cameroun, Albert Viñas.

“Depuis plusieurs années, le conflit en cours dans le nord-est du Nigéria et les violences dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest du Cameroun ont entraîné le déplacement de centaines de milliers de personnes, provoqué une flambée des besoins humanitaires et drastiquement réduit l’accès aux soins dans ces régions, devenues particulièrement vulnérables”, rappelle Albert Viñas sur le site de l’institution

Avec la pandémie du Covid-19, la situation serait plus alarmante avec le niveau infrastructurel de plusieurs pays africains, dont le Cameroun, au niveau sanitaire.

“Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 43 pays africains comptabilisent ensemble moins de 5 000 lits en soins intensifs pour faire face au COVID-19 – soit environ cinq lits pour un million d’habitants, contre 4 000 lits pour un million d’habitants en Europe. Et moins de 2 000 ventilateurs fonctionnels seraient disponibles dans les services de santé publique de 41 pays sur le continent”, écrit l’organisation.

MSF, qui plaide pour le maintien des activités médicales dans les régions “marquées par des besoins massifs”, assure avoir aidé, à ce jour, à la mise en place des dispositifs de contrôle et de prise en charge des patients atteints de Covid-19 dans les hôpitaux régionaux de Maroua (Extrême-Nord), Bamenda (Nord-Ouest) et Buea (Sud-Ouest), ainsi qu’à l’hôpital Général de Yaoundé et au centre de santé de Djongolo.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé