› Eco et Business

Cameroun: Croissance économique, la solution des PME

Lors du dernier conseil de cabinet, une des directives retenues a été celui du renforcement des PME

Face au défi urgent de croissance économique, le Premier ministre Philémon Yang, a repris à son compte les conclusions rendues par Laurent Etoundi Ngoa, le ministre en charge des petites et moyennes entreprises. Il a prescrit un renforcement des actions susceptibles d’accroître substantiellement la compétitivité des PME camerounaises. La promotion des PME-PMI comme support d’une croissance forte et durable constitue depuis peu une option constante du gouvernement camerounais. Sur la base de certaines études économiques, il ressort que les seuls richesses naturelles ne suffisent plus à soutenir les objectifs de croissance.

Un secteur à soutenir
Le secteur des PME au Cameroun est resté pendant longtemps affaibli par un ensemble de choix opéré par le gouvernement local. Pendant très longtemps, les politiques économiques camerounaises se sont reposées sur l’exportation des productions extractives (pétrole et autre richesses minières) et agricoles (cacao, café, coton). Les instruments (FONADER FOGAPE BCD) crée dans le but de promouvoir la petite entreprise étaient plus concentrés sur l’encadrement des structures tournée vers l’agriculture et le développement rural. La faillite de ces instruments, doublé de la crise que le pays a connu dès le début des années quatre vingt avaient achevé d’affaiblir le secteur. Il y a eu un long moment de pression fiscale, de difficultés à trouver des débouchés entre autres.

Aujourd’hui, l’environnement s’est amélioré et le génie créateur des camerounais est venu à bout de la crise. Les PME constituent près de 70% de la main d’ uvre non agricole. De nouveaux problèmes se posent. Ils se présentent sous forme d’incapacité managériale, difficulté d’accès au crédit, lourdeurs administratives. Dans un environnement économique globalisé où la compétitivité est la règle, il est question d’apporter des nouvelles techniques d’accompagnement pour les PME.

Les choix du gouvernement
Pour le gouvernement la stratégie passe par trois points focaux. Le gouvernement entend créer un guichet unique de création d’entreprises. Investir au Cameroun confronte à l’insuffisance d’informations, l’éparpillement des lieux de prestation de service, la lourdeur des procédures et le coût incertain des prestations. L’Etat entend aussi accompagner l’action des promoteurs de PME. Il projette d’y arriver par le renforcement des capacités managériales autant des cadres du département ministériel en charge des PME que des dirigeants de ces dernières. Le nombre de plus en plus important et efficace des femmes dans le secteur implique des mesures spécifiques. Enfin vient la question du financement. Une réflexion est entreprise pour trouver les moyens d’encourager l’entrepreneuriat. Les banques en générale hésitent à soutenir les PME. Dernièrement une réflexion a été menée en vue de faciliter l’intermédiation financière. L’adoption de ce nouveau plan pourrait être une avancée considérable.

Conseil de cabinet
Journalducameroun.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé