› Economie

Cameroun-crowdfunding: la start-up Ejara lève 5 milliards de F

Cette levée de fonds de 8 millions de dollars va davantage servir au développement de cette start-up de la finance électronique.

La fintech camerounaise Ejara, qui permet l’achat de crypto-monnaies et d’économiser via des portefeuilles décentralisés, a levé 8 millions de dollars en investissement de série A, portant à 10 millions de dollars le total des fonds levés par la startup en moins de 18 mois.

 L’opération est codirigée par la société de capital-risque londonienne Anthemis qui a également dirigé le cycle de démarrage de 2 millions de dollars de la fintech annoncé en octobre dernier.

En 2021, la même start-up avait levé 1,1 milliard de F. Cet argent avait été par Ejara pour fournir des services de cryptage et d’investissement en Afrique francophone.

Cette levée de fonds s’inscrivait dans le prolongement du soutien financier et opérationnel déjà apporté par Resiliance (le fonds d’investissement du groupe Touton) et BPI France. Elle récompense le développement rapide de l’entreprise et lui permet de toucher un public bien plus large.

Ejara veut permettre au marché de masse d’investir et d’épargner dans les crypto-monnaies courantes et les actifs tokénisés. La start-up revendique plus de 50. 000 utilisateurs originaires du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Mali, de la Guinée, du Gabon et du Sénégal, ainsi que des Africains francophones de la diaspora (Europe, Asie et Etats-Unis).


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top