Société › Société

Cameroun: Crtv, L’organigramme et les nominations reportés

Le Conseil d’Administration de la Crtv en reparlera au cours d’une prochaine session

C’est hier que s’est tenue à Mballa II la 30è session du Conseil d’administration de la Cameroon Radio and Television(CRTV). Autour de Jean Pierre Biyiti Bi Essam, ministre de la communication et Président dudit conseil, se trouvaient le Directeur Général de l’Office Amadou Vamoulké et les différents membres de ce Conseil. Ce Conseil était très attendu par le staff managérial de la Crtv car son ordre du jour prévoyait outre l’adoption des procès verbaux des 29è session ordinaire et 17è session extraordinaire, mais aussi le réexamen des comptes de l’exercice 2007, l’examen du correctif du budget 2009, l’examen des propositions de virements de crédits de lignes à ligne, la révision de l’organigramme. Selon le communiqué final ayant sanctionné ces travaux, la parole a été donnée au Directeur Général pour les présentations. Au terme des travaux , centaines résolutions ont été adoptées notamment, une résolution adoptant le procès verbal de la 29ème session ordinaire, une résolution adoptant le procès verbal de la 17ème session extraordinaire, une résolution adoptant les comptes de l’exercice 2007 et donnant au Directeur Général quitus pour sa mission, une résolution adoptant un correctif du budget 2009, une résolution autorisant des virements de crédits de lignes à lignes. Mais si ces points sont passés comme une lettre à la poste d’autres points importants n’ont pas été adoptés. Pour ce qui est des comptes de l’exercice 2008, le Conseil d’administration de la Crtv a décidé d’en renvoyer l’examen afin de permettre à la commission financière dont les membres viennent de prendre leur fonction de mener le travail d’apurement desdits comptes.

En ce qui concerne la révision de l’organigramme de la radio télévision nationale, le Conseil a prescrit à la Direction Générale, un ensemble de tâches dont l’exécution préalable lui permettra de prendre une décision lors d’une prochaine session. Il faut dire que la révision de l’organigramme de la Crtv était l’un des points majeurs de ce Conseil d’Administration. Surtout qu’au siège de la tour de Mballa II, des voix discordantes se lèvent au fil des jours pour décrier le trop plein des Directeurs et des services à la Crtv, ce qui crée constamment des lenteurs dans l’exécutions des tâches au regard du nombre croissant des responsables. On parle aussi d’une cohabitation difficile entre les deux rédactions Française et anglaise de la Crtv. La rédaction de langue anglaise voudrait affirmer son autonomie dans le traitement et la diffusion de l’information. C’est la raison pour laquelle à la Crtv, radio comme télé, on observe une certaine différence dans le choix des informations, on dirait qu’on avait affaire à deux médias distincts.

Le nouvel organigramme devrait soit consolider cette situation soit y remédier selon les compétences de chacun. Mais l’autre pomme de discorde à la Crtv, est sans conteste la fameuse question du redéploiement du personnel tant à la Direction générale qu’au niveau des stations régionales, les chaines de proximité ou encore dans les unités commerciales de l’office. Lors de la 30ème session ordinaire du Conseil d’administration de la Crtv, la question des nominations était inscrite à l’ordre du jour.Certaines indiscrétions laissaient alors entendre que le Directeur Général, avait l’intention de se séparer de certains hauts cadres de la maison qui lui feraient ombrage. Le quotidien privé Le Messager titrait à ce sujet que l’on veut virer Charles Ndongo, Directeur de l’information à la télévision et Alain Belibi, Directeur de l’information à la Radio nationale. Malheureusement pour le Directeur général, le Conseil d’Administration n’a toujours pas approuvé ses propositions de nomination et aujourd’hui même l’organigramme proposé par le Directeur Général tarde à être validé. Une situation qui laisse planer les doutes et les incertitudes sur la bonne marche des rapports entre Amadou Vamoulké et le ministre de la communication Jean Pierre Biyiti Bi Essam, Président du Conseil d’Administration de la Radio télévision nationale.


À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut