› Politique

Cameroun : d’abord condamnée à 6 mois de détention, Awasum Mispa a été libérée après une semaine d’emprisonnement

Le juge d’instruction du Tribunal militaire a prononcé une mise en liberté d’office au bénéfice de la présidente des femmes du MRC.

La présidente des femmes du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) a été libérée vendredi 27 novembre dans la nuit.

Selon un de ses avocats, Me Hyppolite Meli Tiakouang, cet évènement intervient après une mise en liberté d’office du juge d’instruction militaire.

Concrètement, explique l’avocat, cela ne signifie pas l’abandon des charges, mais « les investigations vont se poursuivre jusqu’à une ordonnance de clôture de l’information judiciaire militaire ».

Cette libération intervient alors qu’une détention de six mois, renouvelable,  avait été prononcée à l’encontre d’Awasum, haut cadre du MRC, le parti bête noire régime de Yaoundé.

Awasum Mispa avait écopé dans un premier temps de 6 mois de détention provisoire pour avoir organisé une manifestation de protestation contre la mise sous résidence surveillée de Maurice Kamto, le président du parti.

Manifestation qui s’est tenue le samedi 21 novembre à Yaoundé avec une vingtaine de femmes. Toutes femmes ayant pris part à cette marche ont été libérées.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé