› Economie

Cameroun : de nouvelles cimenteries attendues sur le marché

L’annonce a été faite par Luc Magloire Mbarga Atangana, ministre du Commerce le 04 octobre 2022.

Luc Magoire Mbarga Atangana a reçu en audience une délégation de parlementaires sous la conduite de l’ancien Ministre des Finances et du Budget l’Honorable Roger Melingui, Président du réseau des parlementaires pour la promotion de l’entrepreneuriat privé.

A l’occasion plusieurs révélations ont été faites. « Le marché du ciment est ouvert, d’autres cimenteries arrivent, de grosses avancées sont faites grâce à la concurrence. Je suis convaincu », a rassuré le Ministre Camerounais du Commerce.

Répondant à sa question relative à la signature des APE par le Cameroun, le patron du Commerce tiendra à préciser que « l’ouverture des marchés se fait dans un esprit de compétitivité. Les ACP offrent des avantages aux producteurs locaux. En signant les APE, j’ouvrais des frontières à nos produits, il fallait y aller pour protéger le marché sous régional ».

Rappelons que grâce à la politique de promotion de l’import-substitution, le ministère du Commerce encourage les petits producteurs locaux à produire et vendre dans les grandes surfaces. Tout en saluant ces efforts, en plus de la fiscalité, le patron du réseau parlementaire a émis le vœu que le ministère du Commerce puisse davantage continuer, puisse davantage accompagner les PME.

Au Cameroun pour le moement, la production de ciment est assurée par le groupe nigérian Dangote, le Franco-Marocano-Camerounais Cimencam, le Marocain Cimaf, le Turc Medcem et le Camerounais Egin S.A. Les chiffres de production de tous ces opérateurs ne sont pas publics, mais d’après le ministre du Commerce, l’offre actuelle approcherait les 4,5 millions tonnes.

De son côté, la demande en ciment au Cameroun a fortement crû ces dernières années à cause de l’augmentation des projets de construction du gouvernement. En effet, selon les chiffres de Dangote, la taille du marché local est passée de 3,5 à près de 4 millions de tonnes entre 2020 et 2021, soit une hausse d’environ 14 %. Ce qui reste cependant en deçà de l’offre.

 


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé